Suivez-nous :
IUT de Mulhouse : « La crise nous a obligés à fonctionner autrement » | M+ Mulhouse

IUT de Mulhouse : « La crise nous a obligés à fonctionner autrement »

6 juin 2021 à 11h23 par 1 3380

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Directeur de l’IUT de Mulhouse depuis un an et demi, Patrice Wira fait le point sur l’organisation de l’IUT pendant la crise sanitaire, l’arrivée des nouveaux diplômes Bachelor, à la rentrée, et les liens étroits de l’Institut avec les entreprises.

Vous avez pris vos fonctions de directeur de l’IUT de Mulhouse le 1er janvier 2020, on ne peut pas dire que vous soyez arrivé dans la période la plus tranquille !

Effectivement ! J’ai quand même eu deux mois et demi plutôt calme pour prendre mes marques avant la mise en place du confinement, le 17 mars. Il a fallu mettre en place le travail à distance pour tout le monde, en moins de 48h, quant, à l’époque, on n’avait aucune visibilité sur la durée du confinement, ni informations sur la transmission du virus. Il a fallu s’adapter très vite, ce que les équipes de l’IUT ont réussi à faire. Ce fut pour moi, une formation accélérée, qui m’a permis de comprendre comment fonctionnait le « bateau » IUT.

Comment s’est organisé l’enseignement ces derniers mois ?

90% des cours se sont déroulés à distance et de manière synchrone, c’est-à-dire sans modification des emplois du temps, ce qui a nécessité un travail très important de la part des enseignants et du personnel de l’IUT. Les enseignants ont également dû modéliser des modèles de machines-outils, afin de permettre le travail à distance, ce qui représente aussi un gros travail. Les visites des apprentis sont également passées en virtuel. Les examens peuvent désormais être réalisés en présentiel, depuis début mai, avec des mesures sanitaires strictes. Nous avons également régulièrement contacté les étudiants, dont nous sentions que la motivation baissait, au fil des confinements, pour ne pas les laisser décrocher.

Cette prochaine rentrée verra la mise en œuvre des nouveaux diplômes délivrés par les IUT, les Bachelor universitaires de technologie… (Lire aussi notre article sur les BUT)

Cette réforme est prévue depuis plusieurs années, c’est un gros changement pour les universités, qui va dans le bon sens. Nous nous y sommes préparés même si, avec la crise sanitaire, il y a eu un peu de retard et nous n’avons reçu les nouveaux programmes qu’au courant du mois de mai. Habituellement, les emplois du temps commencent à être préparés plus tôt, là cela va prendre un peu plus de temps.

« Une réforme qui va dans le bon sens »

Que vont changer ces BUT par rapport aux anciens DUT, qu’ils remplacent ?

Avec les BUT, les IUT diplômeront désormais les étudiants au niveau Bac +3, soit le niveau Licence. Cela clarifie les parcours et permet de s’aligner sur les standards internationaux, facilitant les échanges universitaires et la recherche d’emploi à l’étranger. Accessibles sans sélections, contrairement aux Licences professionnelles, les BUT fonctionnent par une approche par compétences. Les compétences acquises seront ainsi clairement spécifiées, à la manière des fiches RNCP (Répertoire national de compétences professionnelles), un outil que les entreprises utilisent régulièrement. La grille de lecture des compétences professionnelles sera donc facilitée, ce qui va dans le sens d’une meilleure insertion professionnelle des étudiants.

Quels BUT sont proposés à l’IUT de Mulhouse ?

Nous proposons six BUT pour 15 parcours. Les étudiants suivent un tronc commun d’enseignement et se spécialisent dans le cadre des parcours. Nos six BUT sont : Gestion des entreprises et des administrations, Gestion logistique et transport, Métiers du multimédia et de l’internet, Génie électrique et informatique industrielle, Génie mécanique et productique, Science et génie des matériaux. Chaque BUT donne accès de un à quatre parcours, selon les spécialisations choisies.

Comment évoluent vos liens avec les entreprises, parties prenantes de l’IUT depuis le départ ?

L’IUT de Mulhouse fut le premier IUT en France à délivrer des DUT par l’apprentissage, dès 1968. Présent dès la création de l’IUT, le lien avec les entreprises n’a cessé de se renforcer, notamment via l’apprentissage qui concerne 420 de nos 1 200 étudiants. Des salariés de nombreuses entreprises donnent des cours chez nous, ce qui leur permet de mesurer les compétences de nos étudiants. Elles savent ce que les étudiants peuvent leur apporter et certaines formations ont des taux d’insertion professionnelle proche de 100%, dès la fin de l’année scolaire.

Par ailleurs, plusieurs entreprises du tissu économique local sont présentes au Conseil d’administration de l’IUT et nous échangeons régulièrement pour faire évoluer les enseignements en fonction des besoins. Un conseil de perfectionnement, qui rassemble des représentants des entreprises, des élèves et des professeurs, se réunit ainsi une fois par an, pour chaque formation. C’est un outil très intéressant qui nous permet de nous remettre en question, voir ce qui fonctionne et ce qu’il faut améliorer.

« Le lien avec les entreprises n’a cessé de de se renforcer »

Afin de développer la pédagogie des formations et de rapprocher encore les entreprises de l’IUT, vous avez accueilli récemment une présentation des outils d’apprentissage de réalité virtuelle…

L’idée vient du fait que la crise nous a obligés à fonctionner autrement, il est nécessaire de savoir utiliser les outils numériques pour enseigner autrement. Ces dispositifs de réalité virtuelle permettent notamment de modéliser complètement des chaînes de production, avec les contraintes réelles et la gestion des stocks et des flux. Cela permet de placer les étudiants en immersion sur ces chaînes de production, où ils peuvent visualiser les gestes à réaliser, les outils de protections et les limites des machines et nous pouvons même simuler des accidents, en toute sécurité, pour leur apprendre à bien réagir. Il s’agissait, pour démarrer, de présenter ces outils aux enseignants afin de voir comment nous pouvons ensuite utiliser ces nouveaux outils.

Quelles sont les dernières actualités de l’IUT de Mulhouse ?

Nous organisons, à partir du 4 juin, notre forum Recrut’apprentis, en distanciel, qui permet de mettre en relation les entreprises et les candidats à l’apprentissage. C’est un formidable moyen pour tous de trouver ce qui leur correspond, via des CV et des vidéos de présentation et des entretiens en ligne.

Enfin, nous sommes entrés dans la phase d’admission principale des futurs étudiants, via ParcoursSup. Comme chaque année, nous avons reçu beaucoup plus de demandes que nous n’avons de places disponibles : le nombre total des candidatures à nos formations réceptionnées dans Parcoursup étaient de 5900 en 2020, et de 6250 cette année, pour 465 places proposées en entrée des 6 BUT.

+ d’infos : www.iutmulhouse.uha.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR