Suivez-nous :
Histoire et patrimoine, suivez le guide ! | M+ Mulhouse

Histoire et patrimoine, suivez le guide !

21 avril 2023 à 9h43 par 7050

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Faire connaître le patrimoine mulhousien à tous les publics, c’est l’objectif de la Maison du patrimoine Edouard-Boeglin, qui propose de nombreuses visites guidées, tout au long de l’année. Nous avons suivi la visite guidée sur la thématique des murs peints. Ambiance.

Sur les pas d’Alfred Dreyfus, balade dans le haut-Rebberg, flânerie dans le centre historique, histoire d’eau et de jardins… Tout au long de l’année, la Maison du patrimoine Edouard-Boeglin propose de nombreuses visites guidées, permettant de découvrir et mieux comprendre l’histoire et le patrimoine de la Cité du Bollwerk. « Le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) donne des clés pour comprendre l’histoire et le patrimoine de Mulhouse. Aujourd’hui, je vais vous donner les clés des images que vous allez voir », confie Pierre Prud’homme, guide-conférencier pour la Maison du patrimoine Edouard-Boeglin, à ses visiteurs du jour, venus participer à une visite guidée sur le thème des murs peints.

Une trentaine de murs au programme

Christophe SchmittLe street-art fait partie intégrante de la visite guidée sur les murs peints.

« La visite est prévue pour durer deux heures, mais je peux dépasser et aller jusqu’à trois heures », prévient le guide, peu avare en informations et anecdotes, et dont la visite aborde pas moins d’une trentaine de murs et d’œuvres à travers le centre-ville. « Il y a trois types de murs peints à Mulhouse, expose le guide. Les historiques, peints en trompe l’œil, ceux peints dans les années 80 pour mettre en valeur les pignons aveugles et le street-art, plus récent. » Après cette précision, le petit groupe se dirige vers la place de la Réunion, pour admirer et mieux comprendre les fresques de l’Hôtel de ville de la maison Mieg et de l’ancien siège de la corporation des tailleurs. « Lors de son passage à Mulhouse, Montaigne a parlé d’un palais tout doré à propos de l’Hôtel de ville », confie le guide, qui profite de la présentation de ces fresques historiques pour distiller des infos sur l’histoire de Mulhouse, de sa création à sa réunion à la France en 1798…

« On ne fait pas forcément attention à tout ! »

En se rendant devant l’impressionnant portrait du docteur Latscha peint par le street-artiste Shaka en 2014, Denis et Edith se réjouissent de découvrir certains détails jusque-là passés inaperçus. « On vient de Thann et on a déjà fait la visite Dreyfus, de la Cité… Ça permet d’apprendre des choses qu’on ne connaîtrait pas forcément. Quand on passe devant certains lieux, on ne fait pas forcément attention à tout ! » Enthousiaste, le couple a déjà coché les dates des visites du haut et du bas Rebberg dans le calendrier et promet : « On va toutes les faire ! » Le groupe prend la direction de la rue des Trois Rois, qui fourmille de détails artistiques, de fresques des années 80 habillant des commerces aux récents pochoirs du street-artiste Jaune, ou encore un détournement tout récent de Oak Oak, situé pile en face de la galerie Orlinda Lavergne, spécialisée dans le street-art.

Christophe SchmittLes murs peints permettent de mieux comprendre l’histoire de Mulhouse.

Porte d’entrée pour décrypter la ville

« Si vous voyez une maison à colombages à Mulhouse, c’est du faux, du trompe l’œil », lance le guide à son groupe, toujours suspendu à ses paroles et à son enthousiasme. Une précision utile pour Christine et Yann, deux touristes en provenance de Lorient, arrivés à Mulhouse le matin même : « On est allés à l’Office de tourisme, qui nous a conseillé ces visites. Ça nous permet de faire une première approche de la ville ! » Les Bretons ne seront pas déçus, les murs peints étant une excellente porte d’entrée pour décrypter la ville et les arrêts suivants seront autant de parenthèses sur la riche histoire mulhousienne : le collage -en mauvais état- d’une Bugatti par Fabio Rieti (rue Jacques Preiss) permet d’évoquer le Musée de l’automobile, la fresque de Daniel Dyminski (avenue Kennedy) plonge les visiteurs dans l’histoire de la chimie mulhousienne…

En pratique

Des visites guidées sont organisées tout au long de l’année par la Maison du patrimoine Edouard-Boeglin. La majorité des visites dure deux heures et il n’est pas nécessaire de s’inscrire en amont.  Pour y participer, il suffit de se rendre à la Maison du patrimoine (5, place Lambert), à l’heure de la visite et de prendre son billet auprès du guide-conférencier. Le tarif est de 5€ par visite (réduit 3€), 12€ pour une famille et un pass annuel est proposé pour 20€.

+ d’infos sur www.mulhouse.fr.
Télécharger le programme des visites.

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR