Suivez-nous :
La Hear Mulhouse dans l’aventure des Eurockéennes 2017 | M+ Mulhouse

La Hear Mulhouse dans l’aventure des Eurockéennes 2017

14 juin 2017 à 12h11 par 2 6230

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Esquisses, travail en 3D, maquettes… Ils sont une douzaine d’étudiants de la Hear Mulhouse à avoir planché sur la signalétique et l’identité visuelle du camping du prochain festival des Eurockéennes. Bien pratique pour rejoindre sa tente après une soirée de déferlante musicale. 

Il fallait y penser, ils l’ont fait. Les étudiants de la Haute école des arts du Rhin (Hear) seront de la grande aventure des Eurockéennes 2017 pour lesquelles ils ont imaginé une nouvelle signalétique pour les plus de 15 000 campeurs du festival rock belfortain.

« Tout est parti d’un état des lieux du site, réalisé l’an passé. On a constaté que beaucoup de festivaliers s’égaraient dans le camping pour retrouver leurs tentes, fautes de repères clairement identifiés. Nous avons donc planché pour repenser la signalétique et donner du même coup une identité visuelle au site. L’idée est aussi de créer des lieux de convivialité », confient Victoire, Flora et Claire, en troisième année Design à la Hear Mulhouse.

« Portiques » XXL

Hear Mulhouse

Esquisses, travail en 3D, puis maquettes, tout a été pensé par la douzaine d’étudiants investis dans le projet qui deviendra réalité, du 6 au 9 juillet sur le site du Malsaucy, à travers l’installation d’une quinzaine de grands « portiques » en bambou, librement inspirés des échafaudages asiatiques pouvant grimper jusqu’à 7 mètres, et qui, via un code couleur joyeusement flashy, serviront de repères aux festivaliers après une longue soirée de concerts.

« Tout a été réalisé en étroite collaboration avec l’équipe des Eurockéennes, expliquent, enthousiastes, les étudiantes. Nous avons répondu à un cahier des charges précis, avec de nombreuses contraintes techniques en matière de sécurité notamment, mais avec toute la liberté en termes de créativité. »

Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes, se réjouit, lui, de la multiplication des partenariats, l’ADN du festival belfortain : « C’est important pour nous de travailler avec des associations et des partenaires locaux pour croiser les expériences. Le site du festival est un lieu d’expérimentations qui ouvre un large champ de possibles. Avec les étudiants de la Hear, nous sommes clairement dans un projet éducatif évolutif sur plusieurs années. »

« Une véritable ville éphémère »

Catherine Kohler

« C’est un beau projet particulièrement motivant : le festival des Eurockéennes est une véritable ville éphémère, souligne Nathalia Moutinho, enseignante design à la Hear. Là, on est dans le concret avec un beau terrain de jeu. Notre école multiplie les partenariats et les projets avec des entreprises. Il est important d’être dans le réel, nos étudiants sont des créatifs en capacité de mener des projets. » Cet été, ce sont les campeurs des Eurockéennes qui devraient en tirer tous les bénéfices. Et rien n’empêche d’imaginer les étudiants de la Hear investir à terme, le site même du festival. Affaire à suivre…

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR