Suivez-nous :

4 avril 2023 à 15h26 par 1 773 0

Fréquentation, vélo cargo et ouvertures au menu de l’Atelier du commerce

Fréquentation, vélo cargo et ouvertures au menu de l’Atelier du commerce | M+ Mulhouse
Fréquentation, vélo cargo et ouvertures au menu de l’Atelier du commerce | M+ Mulhouse

Fréquentation, vélo cargo et ouvertures au menu de l’Atelier du commerce

4 avril 2023 à 15h26 par 1 7730

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 4 minutes

Ouvertures de commerces, baisse conjoncturelle de la fréquentation du centre-ville, ou projet de décarboner la logistique du dernier kilomètre… Retour sur les points évoqués lors de l’Atelier du commerce de ce mardi 4 avril.

Comme souvent, il était question de fréquentation du centre-ville à l’occasion de l’Atelier du commerce, ce mardi matin. Frédéric Marquet, le manager du commerce, qui présentait le centre-ville mulhousien comme « L’un des plus dynamiques de France », le mois dernier, avec une hausse de fréquentation de 8,4% entre février 2022 et février 2023, a toutefois noté une baisse de fréquentation sur le mois de mars : « On peut imputer ce phénomène aux manifestations, aux travaux et à la météo qui est peu favorable ». Également présent ce mardi matin, l’adjoint au maire délégué au Commerce, Philippe Trimaille, justifie également cette baisse par « un phénomène généralisé. Il y a une conjoncture dont il faut tenir compte et qui induit une modification de la façon de consommer, c’est l’inflation. » L’hypothèse proposée par un commerçant, de rendre le stationnement gratuit certains jours pour dynamiser le centre-ville, a été écartée par l’adjoint et le manager du commerce : « À Mulhouse, on est sur les tarifs de stationnement les moins chers de France. Nous avons déjà essayé le stationnement gratuit, et, à chaque fois, les commerçants nous ont demandé d’arrêter car il n’y a plus de rotations ! »

Réinventer la logistique du « dernier kilomètre »

Les rotations et l’accessibilité du centre-ville ont d’ailleurs fait l’objet de longs échanges, à l’occasion d’une présentation du développement d’une logistique urbaine décarbonée du dernier kilomètre. « C’est un terme assez technique, mais qui concerne tous les commerçants et habitants du centre-ville, expose Philippe Trimaille. Aujourd’hui, les livraisons se font, avec des véhicules qui encombrent l’espace public, qui génèrent de la pollution, réelle et sonore ». L’objectif, d’ici début 2024, est de développer un service de logistique urbaine utilisant la voie fluviale, ce qui permettrait de limiter les livraisons par camionnettes en centre-ville. « D’ici au 31 décembre 2024, nous devrons nous inscrire dans les contraintes d’une Zone à faibles émissions (ZFE), ce qui fait que certains véhicules ne pourront plus avoir accès au centre-ville », anticipe Philippe Trimaille.

« Il y a dix ans, on nous aurait ri au nez »

Des études ont d’ores et déjà été lancées, en parallèle d’un appel à projets visant à utiliser le canal pour développer un nouveau mode de logistique. « L’idée est que les livraisons se fassent sur un espace de stockage excentré et que le dernier kilomètre soit livré par un prestataire plus efficace, avec des véhicules non polluants, présente l’adjoint. Sur un canal du gabarit tel que celui qui traverse Mulhouse, un convoi fluvial peut transporter un tonnage équivalent à 150 camionnettes, à chaque rotation. Le dernier kilomètre, entre l’espace de stockage et le commerçant, pourrait être effectué en vélo cargo. Il y a dix ans, on nous aurait ri au nez mais les temps ont changé et aujourd’hui des prestataires effectuent ce type de livraisons dans d’autres villes, avec un modèle économique qui fonctionne ! »

Challenge vélo

« Aujourd’hui, 40% des déplacements en voiture font moins de trois kilomètres, quand on parcourt cette distance à vélo, ça prend moins de 10 minutes et on oublie les problèmes de stationnement », expose Jérôme Zindy, l’animateur du Challenge vélo m2A, qui s’inscrivait plutôt bien dans la thématique de cet Atelier du commerce, pour la présentation du challenge. L’objectif de ce dernier est plutôt simple : du 2 au 28 mai, les entreprises, leurs salariés, ainsi que les scolaires, sont invités à se rendre au travail ou à l’école à vélo et à décompter leurs kilomètres. Le kilométrage total parcouru permettra de déterminer le montant d’une subvention qui sera reversée à l’association En avant les Amazones, et de financer une action de prévention de sécurité routière à destination des enfants. « Plus de 2 000 personnes devraient participer cette année, poursuit Jérôme Zindy, cela crée une dynamique et permet aux gens de changer de regard : le centre-ville, qui se parcourt à vélo, est plus agréable ! »

Allo proximité et 50 ans de la Tour de l’Europe

Parmi les autres sujets évoqués ce mardi matin : la nouvelle version de l’application Allo proximité, qui permet de signaler les dysfonctionnements du quotidien en ville, les 50 ans de la Tour de l’Europe, anniversaire pour lequel l’association d’habitants Vive la Tour de l’Europe présentera une exposition de photographies dans les vitrines du centre-ville, du 24 mai au 25 juin, les animations de Pâques organisées dans le cadre d’Osterputz, ce samedi ; et bien sûr, les ouvertures de commerces (lire notre encadré).

Un point sur les ouvertures

Si l’Atelier du commerce est un temps d’échanges, qui permet de mieux connaître les projets en cours et la vitalité du centre-ville, le point sur les ouvertures est toujours très attendu par les participants, comme par nos lecteurs. En ce début avril, on peut noter les ouvertures récente du magasin de bricolage Weldom, rue de la Justice ; de la bijouterie Perla, rue des Fleurs ; de la sellerie Cavalgreen, place de la Concorde ; de la boulangerie Les quatre graines de talent, rue du Couvent ; des restaurants La Boga, rue de la Justice, Au fil des saisons, rue des Fleurs et L’Escale burger à la Fonderie ; des enseignes Normal et Footlocker à Porte Jeune ; de Mon vin nature au Pop-up store ; de la réouverture des restaurants Chez André, rue de la Justice et du Maharaja, rue des Tanneurs… Parmi les ouvertures à venir, la Maison Monsieur, qui proposera un concept à mi-chemin entre boutique, galerie et salon de thé, en partenariat avec Cabosse, passage de l’Hôtel de ville, ainsi qu’une boutique de vêtements enfant qui ouvrira ses portes, au courant de l’été, dans La Galerie, rue du Sauvage.

+ d’infos sur www.facebook.com/MulhouseAmbianceShopping

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR