Suivez-nous :
Fonderie : les logements se transforment avec des dispositifs d’aide | M+ Mulhouse

Fonderie : les logements se transforment avec des dispositifs d’aide

11 octobre 2022 à 17h01 par 9710

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Dans le quartier Fonderie, les différents dispositifs visant à améliorer l’habitat ancien du secteur commencent à porter leurs fruits. Exemple avec la rénovation globale d’un immeuble de huit logements, à l’angle des rues Kléber et Laederich, qui accueillera bientôt ses premiers locataires.

Au cœur du quartier Fonderie, à l’angle des rues Kléber et Laederich, un immeuble de trois étages, bâti au début du XXe siècle, s’est transformé au cours des derniers mois, dans le cadre de l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat de Renouvellement urbain (OPAH-RU).

Comptant huit logements de type T3 d’environ 55 m² chacun, cet immeuble d’une surface habitable de 440 m² a été entièrement réhabilité et mis aux normes actuelles d’habitabilité, de sécurité et de confort. Les travaux ont aussi bien concerné le réaménagement des logements, le ravalement de la façade, la couverture et la zinguerie, la réfection des sanitaires et de l’installation électrique, que l’installation de nouveaux chauffages et de cuisines équipées, ainsi que la réfection complète des murs, des sols et des plafonds… L’isolation des murs par l’intérieur, mais aussi du plancher bas et des combles ont permis à l’immeuble de passer d’un classement énergétique G à un classement C, avec un gain énergétique moyen de 55%.

Des aides jusqu’à 70% pour rénover les logements

« L’immeuble était vide, ce qui est nécessaire pour une rénovation de cette ampleur, explique M. Otter, le nouveau propriétaire des lieux, qui a racheté l’immeuble pour pouvoir le proposer à la location. Nous avons voulu faire une belle réhabilitation, avec des finitions soignées et des cuisines équipées. Quatre logements sont déjà réservés, avant même d’avoir diffusé les annonces de location. Il faut dire qu’avec des loyers conventionnés à 415€ par mois, pour un logement de cette qualité, c’est très attractif ! Et le quartier offre désormais un autre environnement qu’il y a quelques années. »

Le coût total des travaux se monte à 630 000€ TTC, dont 306 080€ financés par des subventions (180 080€ de l’ANAH, 86 000€ de la Ville de Mulhouse, 12 000€ de m2A et de la CEA…) dans le cadre du dispositif de l’OPAH-RU. Ce dispositif permet aux propriétaires d’obtenir des aides pouvant aller jusqu’à 70% du montant du projet, selon leur niveau de ressources, la nature des travaux et les loyers pratiqués… Les travaux doivent porter sur les économies d’énergie, la mise aux normes, l’adaptation à la perte d’autonomie ou encore la réfection des parties communes et extérieures. La réalisation de ces travaux peut aussi donner droit à un abattement fiscal sur les revenus fonciers bruts.

« Lutter contre les logements indécents »

Mise en place pour une durée de cinq ans (entre 2020 et 2025), l’OPAH-RU Fonderie a été confiée à Citivia SPL, qui fait office de guichet unique pour les propriétaires. Après 27 mois d’opération, 336 logements ont déjà été traités. L’OPAH, qui est un dispositif incitatif, s’accompagne aussi d’un volet coercitif avec une Opération de restauration immobilière (ORI). Celle-ci prévoit des obligations de travaux pour les propriétaires d’immeubles présentant des défauts d’entretien, dans le périmètre de l’OPAH. La non-réalisation de ces travaux peut entraîner, en dernier recours, l’expropriation. 23 immeubles sont concernés dans le quartier Fonderie.

L’OPAH-RU permet aussi le suivi, par Citivia, de deux autres dispositifs mis en place pour vérifier la décence des logements : le Permis de louer et les visites de vérification de la décence des logements. Permettant à la collectivité d’interdire la location et d’imposer des travaux en cas de logement insalubre, le Permis de louer est en place dans deux secteurs de Mulhouse, dont la Fonderie, où 75 visites ont été réalisées depuis sa mise en place, en 2019. En lien avec la CAF du Haut-Rhin, le contrôle de la décence des logements permet, en cas de non-respect, de consigner les aides au logement versées par la CAF. En place sur le secteur de l’OPAH-RU, le dispositif a permis le contrôle de 213 logements, depuis 2021, dont 87 logements non-décents, avec 21 consignations des allocations CAF.

« Avec ces différents dispositifs, les collectivités se donnent les moyens de lutter contre les logements indécents, explique Alain Couchot, adjoint au maire délégué au Logement. À la Fonderie, notre objectif est de rendre le quartier plus attractif et plus agréable, en travaillant sur le bâti, mais aussi sur les espaces publics, avec des opérations d’aménagements sur la place Kléber, le mail Saint-Fiacre et l’îlot Jardiniers. Nous avons déjà beaucoup travaillé et il reste encore beaucoup à faire ! »

+ d’infos : 03 89 60 67 46 – opah-fonderie@citivia.frwww.citivia.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR