Suivez-nous :
Espaces verts : un service aux petits soins | M+ Mulhouse

Espaces verts : un service aux petits soins

28 août 2018 à 16h18 par 2 7660

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

A la veille du Jardin éphémère et à quelques semaines de Folie’flore, le service Jardins publics et Espaces verts de la Ville est en ébullition. Un enthousiasme d’autant plus palpable que Mulhouse accueillera les Carrés fleuris en 2019, en lien avec des producteurs de semences et jeunes plantes, tout en étant candidate à la quatrième fleur… Reportage en coulisses, au cœur des serres et jardins de l’avenue du Repos.

Difficile de savoir par où commencer pour présenter le service Jardins publics et Espaces verts, tant les activités de ce dernier sont vastes… « Le service compte 105 agents, répartis en différentes unités. Notre mission principale est la maintenance et l’entretien des espaces verts, mais nous assurons aussi le contrôle et la gestion du patrimoine arboré, des aires de jeux, faisons de la maîtrise d’ouvrage, participons aux études urbaines », explique Céline Perez, la chef du service. De fait, le gros des troupes est composé de jardiniers que les Mulhousiens croisent au quotidien. Ce sont eux qui entretiennent quelque 300 hectares d’espaces verts.

« Nous produisons toutes les fleurs ici, dans nos serres, poursuit Céline Perez. Nous achetons des semences et des jeunes plants que nous faisons grandir jusqu’à obtenir des plantes prêtes à être mises en place sur l’espace public : c’est un travail d’horticulteur et de pépiniériste ! »

Un travail important, qui permet d’avoir une grande diversité dans le choix des espèces, d’avoir des plants de qualité, mais aussi d’être moins dépendant du marché.

Conservatoire botanique

A deux pas des serres où sont bichonnés les chrysanthèmes qui fleuriront Mulhouse à l’automne, le Conservatoire botanique de Mulhouse assure une mission moins visible que le fleurissement mais toutefois capitale. Ici, on s’occupe de la conservation de la flore alsacienne mais aussi internationale avec la sauvegarde de plantes menacées sur l’archipel Juan Fernandez, au Chili. « Les plantes sont prélevées dans leur milieu naturel par des botanistes, expose Céline Perez. Il n’existe pas de mode d’emploi pour les faire germer. Il faut chercher, essayer, recommencer car chaque essence est particulière. Nous les remettons en culture dans un but de conservation, il y a zéro sélection ! » Plus de 200 plantes sont menacées en Alsace et, de fait, leurs graines sont précieusement conservées dans les réfrigérateurs et congélateurs du conservatoire Botanique de Mulhouse, un « trésor », selon la chef de service.

32 000 arbres

Un autre trésor fait parfois parler de lui dans l’actualité, notamment lors des dernières canicules : certains arbres, malades, présentent des risques de chute. « Il y a 32 000 arbres à Mulhouse. Nous faisons un diagnostic visuel puis une expertise pour les arbres qui peuvent présenter une pathologie. Un arbre malade n’est pas forcément dangereux, nous les surveillons une fois par an. Une unité est affectée au diagnostic visuel et quand on a un doute ou des interrogations, nous faisons appel à un expert, expose Céline Perez. Je comprends que les gens soient émus quand on abat un arbre. Nous le sommes aussi et nous préférons en planter mais nous devons veiller à la sécurité de tous. En plantant des arbres aujourd’hui, nous préparons le patrimoine de demain ! »

A partir de ce jeudi 30 août et jusqu’au 20 septembre, découvrez le Jardin éphémère réalisé par les équipes du Seve, place de la Réunion. Soit 500m² de jardin à la japonaise dans le cadre des animations de Mulhouse loves Japan. 

Une quatrième fleur pour Mulhouse ? Mulhouse a récemment obtenu le prix de la Créativité décerné par le jury départemental et le prix « Coup de cœur de la présidente du jury », à l’occasion du Concours régional de fleurissement des villes et villages fleuris. Ce prix permet à la Cité du Bollwerk de proposer sa candidature au jury national pour l’obtention de la quatrième fleur. Plusieurs critères sont évalués pour l’obtention de ce label, parmi lesquels les modes de gestion mis en place pour l’entretien du patrimoine végétal, ou la démarche globale de valorisation par le végétal et le fleurissement.+ d’infos sur www.villes-et-villages-fleuris.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR