Suivez-nous :
Enseignes : et de 506 ouvertures depuis 2011 à Mulhouse ! | M+ Mulhouse

Enseignes : et de 506 ouvertures depuis 2011 à Mulhouse !

4 février 2020 à 17h36 par 1 8412

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Nouvelles enseignes, enquêtes, Saint-Valentin… Après un mois de janvier sans, l’Atelier du commerce mulhousien s’est tenu ce mardi, à l’heure du petit-déjeuner, devant une assistance particulièrement fournie…

DES CHIFFRES. L’occasion pour le manager du commerce d’énoncer certains chiffres qui en disent suffisamment long sur la dynamique du commerce mulhousien. Retenons les 506 ouvertures d’enseignes enregistrées depuis 2011, la baisse de plus de 50% des friches commerciales, passant sur la même période de 109 à 53 locaux vacants et le poids des commerçants indépendants, qui représentent trois quarts des ouvertures.

PASSAGE DE LA REUNION. Longtemps « moribond », de l’aveu même du manager du commerce, le Passage de la Réunion est en passe de retrouver progressivement des couleurs avec – comme annoncé sur mplusinfo.fr dès décembre, l’ouverture d’Une Histoire de Cadres proposant des cadres, encadrements sur mesure et bornes nouvelle génération pour développer ses photos… L’aile gauche du bâtiment, désormais occupée, « des contacts sont en cours pour la partie droite », a confié Fréderic Marquet.

Marc-Antoine Vallori

CORDONNIER. Ce n’est pas tous les jours qu’une cordonnerie ouvre. Et pourtant celle de la Concorde s’est installée, rue Bonbonnière, face au restaurant Le Petit Marcel. L’occasion de faire réparer ses souliers adorés mais aussi d’acheter – ou de commander – des chaussures made in France de la marque Hirica et, plus rare, de faire fabriquer des chaussures connectées – par l’implantation d’un GPS – par les soins du patron des lieux, Patrick Jung (06 33 65 77 25).

RUE HENRIETTE. Autre spot qui a retrouvé des couleurs, la rue Henriette avec au numéro 1 la boutique Brin de folie, qui propose notamment des objets de déco fun estampillés de la marque Pylones. Au numéro 9 de cette même rue va rouvrir, le 11 février, Label Histoire, une boutique tenue par la créatrice mulhousienne Marie Jo Gebel à qui l’on doit notamment l’étoffe de de Noël.

EPICERIES. Située entre la rue de l’Arsenal et le Marché du Canal couvert, l‘enseigne Da Mamma Lina (en photo) propose au 6a, boulevard du Président Roosevelt des produits d’épicerie fine 100% italiens mais aussi lasagne, aragostine, sandwich mortadelle et autres délices salés ou sucrés à emporter. Une épicerie en cachant une autre, l’épicerie spécialisée zéro déchet Eco vrac a ouvert ses portes au 13, avenue Foch. Vente sans emballages de produits alimentaires, non alimentaires, fruits et légumes de saison… Voilà ce qui est proposé dans les rayons. Le tout sans emballage et avec le sourire de la patronne, qui annonce « un chiffres d’affaires doublé par rapport à ses prévisions ».

TOUTOU. A quelques pas de là, au 3, rue de la Sinne, Tendance Canine accueille les « meilleurs » amis de l’homme à quatre pattes avec, à sa tête, la championne de France 2019 de toilettage canin. Rien que ça !

LA FORME. Parmi les nombreuses salles de remise en forme que l’on voit fleurir à Mulhouse, Coaching Point Carré, au 10, rue… Poincaré, se positionne sur un créneau délibérément haut de gamme avec des méthodes et des équipements high tech. Plusieurs formules au choix pour la pratique de l’aquabike, du cardio scan et autres vacufit…

 

Marc-Antoine Vallori

PAS SI EPHEMERES. On l’annonçait éphémère et limitée à la période de fin d’année. Au final, l’enseigne de mobilier et d’objets en bois Mazawood poursuit l’aventure mulhousienne au moins un an encore au 10, rue des Maréchaux. Installée de novembre à janvier au Pop-up store de la rue du Marché pour tester le marché mulhousien, l’enseigne Oliviers and Co devrait revenir s’installer durablement dans la Cité du Bollwerk. En attendant le nouveau point de chute, les produits sont distribués à l’épicerie O’fins délices (11, rue des Bons Enfants). Nouveau résident du Pop-up store, Omnino (en photo) a officiellement ouvert ses portes ce mardi. Basée à Strasbourg, la jeune brûlerie alsacienne dit « participer à la démarche artisanale du « café de spécialité » en France, au goût singulier, et à contre-courant du « café de commodités » auquel notre palet est habitué. Bref, une adresse à découvrir pour s’offrir un café différent et les ustensiles qui vont avec…

Un slow géant pour la Saint-Valentin

Catherine Kohlervitrines de mulhouse

Les amoureux et ceux qui croient en la date l’auront déjà coché dans le calendrier. Vendredi 14 février, c’est le jour de la Saint-Valentin. Pour l’occasion, l’association des Vitrines de Mulhouse met les bouchées doubles en étant mobilisée tout au long de la journée place de la Réunion avec, de 10h à 18h, des déambulations de mascottes en forme de « cœur » avec distribution de tickets à gratter, de la musique jazzy, sous les coups de 17h30, puis à 18h30, promet sa directrice Sophie Julien, « un slow géant suivi d’un lâcher de lanternes… » On ne demande qu’à voir…

Tendances et projections

L’enquête menée par Quantaflow, spécialiste du comptage et de l’analyse de fréquentation des centres commerciaux, met ces tendances en lumière : si le mois de décembre demeure en pole position en termes de chiffres d’affaires des commerçants (avec un poids de 10,5%), le mois de juillet se positionne comme le deuxième meilleur mois de l’année (8,80%), suivi de novembre (8,6%), désormais dopé par le Black Friday. Autres tendances présentée par le manager du commerce : à  Mulhouse, le chiffre d’affaires 2019 a « fortement augmenté, légèrement augmenté ou s’est maintenu » pour près de 70% des commerçants, contre 42% au plan national. Dans le même ordre d’idées, 75% des commerçants mulhousiens se disent « optimistes » ou « juste confiants » contre 49% au plan national et seulement 16% des commerçants mulhousiens interrogés se déclarent « pessimistes », contre 44% au plan national.

Suivez toute l’actualité du centre-ville de Mulhouse sur MulhouseAmbianceShopping 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Enseignes : et de 506 ouvertures depuis 2011 à Mulhouse !

  1. Salü/grüzi

    Bien que toutes les améliorations soient toujours bonnes à prendre,il ne faut pas oublier une chose,c’est que le centre ville de Mulhouse était particulièrement sous doté en offres commerciales au regard de sa taille.
    C’est pourquoi si vous ramenez le centre ville à sa taille réelle le taux de vacance grimperait pour peut-être atteindre celui de villes à taille comparable.
    Et je me souviens que quand la situation était quasi catastrophique à Mulhouse,parfois avec raison on entendait les bons diagnostics être posés.
    A savoir entres autres que Mulhouse était carencé en emplois tertiaires qualifiés hautement rémunérés,en emploi publiques relatifs au statut de préfecture que Colmar capte de manière indue selon moi, en activité de recherche etc….(toutes ces personnes manquent au Commerce Mulhousien)
    C’est pourquoi il devrait être impérativement reimpulsé de l’activité économique tertiaire en plein cœur de Mulhouse(le foncier ne manque pas aux alentours de l’avenue Kenedy/Rossevelt/Gutenberg/Stoessel/Huguenin etc…sur l’axe tramway)et le bâti qui pourrait être démoli n’a que peu de valeur).
    Et que de plus il faudrait doter notre Mulhouse d’une fiscalité à caractère frontalier.(pour cela c’est simple il faut aller se battre à Paris et arrêter de rester passif).
    Car les richesses sont considérables à Basel(et dans une moindre mesure en Allemagne),et qu’il est totalement insensé d’attendre que là-bas à 500km on puisse nous rétrocéder quelques activités ,dans le cadre par exemple d’une nouvelle décentralisation.
    De plus on nous bassine que la voiture étant le mode de déplacement des habitants périphériques,il faudrait se priver d’ambitions écologiques sous peine de nuire à l’activité commerciale du centre-ville.
    Et moi de rétorquer que c’est justement parcelle notre ville n’a pas de tramway,que la périphérie ne vient pas.
    Car n’allez pas me dire que c’est un réseau sérieux cela,avec un maillage qui ne couvre que très peu d’habitants.
    Allez voire chez nos voisins où passent leur tramway(même les rues étroites sont empruntées,les voies sont de plus,mixtes très souvent)et combien de quartiers sont desservies.
    Vous ne pouvez pas manquer de tramway dans tous les secteurs .
    Ici à Mulhouse deux lignes perpendiculaires et puis plus rien.

    C’est pourquoi j’inviterai certains à ne pas se noyer dans les chiffres du renouveau commercial de Mulhouse car nous passons pour le moment à côté du seul remède pour notre ville,un plan Marshall (sa situation géographique lui confère un potentiel énorme,si ce n’était le cas,j’aurai acté son déclin )qu’il faut je le répète,moyennant une union de toutes et tous ,allez chercher à Paris.

    Mulhouse a son histoire,si Paris ne l’entend pas,il s’agira pour nous de leur rappeler qu’il n’y a non plus pas de fatalité à la fameuse «  réunion de la république de Mülhausen à la France » et que nous avons pour l’heure été indépendant plus de 4siecles(1347 à 1798),soit plus que période « française ».
    Certains penseront que cela fait beaucoup conclusions pour un si petit sujet(au départ le commerce mulhousien),mais je pense qu’il est peut-être temps d’aller au fond des choses,et de réancrer notre ville dans son espace naturel qu’est le monde Rhénan

  2. La politique de la ville est de toute façon incompréhensible et suicidaire
    Après le tram qui a fortement impacte l’activité en centre ville et qui a été si mal conçu que l’on a même pas pensé le raccorder au parc des collines zone franche qui a totalement vidé le centre de ses emplois tertiaires
    Vient la politique de matraquage de l’automobiliste en ville qui se fait systématiquement verbalisé en centre ville
    Et la politique commerciale qui a pris soin de disposer tout autour de Mulhouse des zones commerciales qui concurrence le centre ville
    Faut pas être énarque pour comprendre que le centre ville de Mulhouse ne pourra jamais être attractif !

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR