Suivez-nous :
Egalité hommes-femmes : une nouvelle instance agitatrice d’idées !   | M+ Mulhouse

Egalité hommes-femmes : une nouvelle instance agitatrice d’idées !  

8 mars 2022 à 12h54 par 6760

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Mobiliser, enrichir, renforcer, amplifier les actions sur le territoire en faveur de l’égalité femmes-hommes, le tout dans une logique partenariale… C’est toute l’idée du Conseil mulhousien de l’égalité (CME), officiellement installé en cette Journée internationale des droits des femmes.

Ce 8 mars 2022 fera date à Mulhouse. En gestation depuis 2019 et mis entre parenthèses en raison de deux ans de crise sanitaire, le Conseil mulhousien de l’égalité (CME) a officiellement été installé en cette Journée internationale des droits des femmes. « Une nouvelle étape et une belle opportunité pour avancer vers une vraie égalité entre les hommes et les femmes. Car si l’égalité est un droit inscrit dans la constitution, les inégalités persistent sur bien des champs de la vie professionnelle, sociale, économique et culturelle, souligne le maire Michèle Lutz. À Mulhouse, l’égalité femmes-hommes s’inscrit au centre de notre gouvernance et faire le choix d’avoir nommé une femme, adjointe au maire à la Voirie (Ndlr : Claudine Boni Da Silva), n’est pas neutre. Il faut faire sauter les verrous pour faire en sorte qu’il n’y ait plus de clivages pour les générations futures. »

Pas d’équivalent

Rassemblant une quinzaine d’élus et de représentants de l’Etat, de la Région, du Département, de la Ville et du tissu associatif, le Conseil mulhousien de l’égalité est bien décidé à appuyer sur l’accélérateur pour changer la donne en matière d’égalité femmes-hommes. « Le Conseil mulhousien de l’égalité n’a pas d’équivalent ailleurs, du moins sous cette forme, souligne Marie Corneille, adjointe au maire déléguée à la Promotion de toutes les formes d’égalité, qui préside le CME. Le Conseil mulhousien de l’égalité n’est pas l’espace à partir duquel on va dérouler la politique municipale en matière d’égalité femmes-hommes. Il nous fait sortir de ce champ là pour explorer de nouvelles pistes, aller plus loin et être une véritable instance agitatrice d’idées avec pour missions de mobiliser, enrichir, renforcer, amplifier les actions sur le territoire en faveur de l’égalité femmes-hommes, le tout dans une logique partenariale. »

Feuille de route

Très concrètement, le CME se réunira deux fois par an – ce qui n’exclut pas d’autres séances de travail – avec pour objectifs de « fédérer les acteurs mobilisés pour l’égalité femmes-hommes », « partager les diagnostics et les analyses » et, in fine, « définir un plan d’actions partenariales » en « mobilisant les ressources ». « Avec le CME, on espère faire avancer les choses », commente Geneviève Lieby, présidente du Centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Haut-Rhin (CIDFF). « On se retrouve parfaitement dans la définition du CME : être des agitateurs sur les questions d’égalité et notamment dans les espaces publics pour notre association », souligne Patricia Legouge, présidente de l’association Rue’L.

Après son installation ce mardi matin, le Conseil mulhousien de l’égalité, désormais en ordre de marche, va tracer sa feuille de route avec des actions concrètes qui fleuriront ces prochaines semaines. Bref, on a n’a pas fini d’entendre parler du CME et c’est à la fois tant mieux et tant pis, car cela signifie qu’en 2022 les inégalités subsistent… À charge pour le CME de les rappeler pour mieux les gommer…

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR