Suivez-nous :
Ecoles mulhousiennes : une reprise progressive, avant les « vacances estivales apprenantes » | M+ Mulhouse

Ecoles mulhousiennes : une reprise progressive, avant les « vacances estivales apprenantes »

26 mai 2020 à 15h10 par 1 7663

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Après les élèves de CM2, ce sont les CP qui ont été invités à reprendre le chemin des écoles mulhousiennes. Une reprise en pente ascendante jusqu’à l’été, qui devrait voir la naissance d’un nouveau dispositif imaginé par la Ville : les « vacances apprenantes ».

Après les élèves de CM2, le 18 mai, et des autres niveaux accueillis dans les Pôles accueil enseignement, ce sont les élèves de CP qui ont repris le chemin des écoles mulhousiennes, ce lundi 25 mai. « Nous avons fait le choix à Mulhouse de la réouverture progressive. S’il est important que les enfants retrouvent le chemin de l’école, il nous a semblé tout aussi capital de prendre le temps nécessaire pour offrir les meilleures conditions sanitaires d’accueil et assurer la sécurité des enfants, comme des enseignants et du personnel. La reprise s’est excellemment bien passée », souligne le maire de Mulhouse Michèle Lutz.

Retisser le lien

Thomas Itty

S’il faudra encore attendre quelques jours pour connaître les effectifs des enfants de CP présents, on sait que 445 élèves de CM2 ont d’ores et déjà repris le chemin de l’école sur les 676 attendus, au regard du sondage mené par l’Education nationale auprès des familles. « Il faut laisser le temps aux familles de reprendre confiance, la situation sanitaire a souvent été vécue comme un traumatisme. Il s’agit de retisser ce lien de confiance d‘autant plus important pour les élèves les plus en difficultés scolaires », explique Michèle Lutz, appuyée dans ses propos par Anne-Marie Maire, inspectrice académique du Haut-Rhin. « La reprise scolaire représente un enjeu social et, plus encore, pour les enfants éloignés de l’école. A Mulhouse, 80% des écoles sont situées en réseau d’éducation prioritaire, il est important de permettre à chacun des élèves de pouvoir rejoindre l’école avant la coupure des vacances d’été, car rien ne remplace le lien direct entre les enseignants et les enfants. »

Attente pour les grandes sections de maternelle

Si les enfants de CM2 et de CP ont pu reprendre le chemin de l’école, tout comme ceux des autres niveaux (y compris de maternelle) fréquentant les Pôles accueil enseignement – mis en place pour les personnels prioritaires et les parents n’ayant pas de solution de garde et devant aller travailler -, le retour à l’école des grandes sections de maternelle n’est pas encore officiellement acté pour la semaine prochaine. « Cela avait été annoncé initialement par le gouvernement mais nous sommes toujours dans l‘attente des instructions. Cela pourrait intervenir lors des nouvelles annonces prévues, ce jeudi », précise Chantal Risser, adjointe au maire à l’Education.

Un nouveau dispositif estival pour les enfants et les parents

Si tous les acteurs du dossier insistent sur la nécessité de renouer le lien avec les enfants et les familles, tous s’accordent aussi sur la nécessité de le renouer durablement, y compris lors des vacances scolaires d’été. C’est dans cet esprit que la Ville planche actuellement sur un dispositif de « Vacances apprenantes ».

« On sait que beaucoup de familles ne pourront pas partir en vacances cet été, d’où la mise en place d’activités spécifiques autour de la culture, du sport, de la santé et de la notion de civisme, en plus de nos dispositifs classiques de loisirs estivaux, explique Michèle Lutz.

« Ce qu’on appelle les « Vacances apprenantes » s’inscrit dans un travail complémentaire de l’Education nationale, qui pourrait élargir l’école ouverte lors des vacances d’été pour de la remise à niveau scolaire, commente Chantal Risser. Nous pouvons nous appuyer sur notre expérience des Classes de ville qui fonctionnent très bien et qui permettent, tout au long de l’année, de faire découvrir une semaine durant, à un groupe de 12 élèves, la ville autrement autour de la citoyenneté, de la culture ou du sport. Dans le même temps, on peut aussi imaginer cet été des animations autour du jeu pour créer du lien entre les enfants et leurs parents ou encore des ateliers de sensibilisation au numérique pour les enfants comme leurs familles… » Autant de pistes de réflexion appelées encore à prendre corps ces prochaines semaines…

Lire également notre article sur mplusinfo.fr

« Un crève-cœur »

A l’instar d’autres établissements mulhousiens, le groupe scolaire Brossolette a lui aussi rouvert ses portes depuis le 18 mai. Toutes sections confondues (CM2, CP, Pôle accueil enseignement, Unités localisées pour l’inclusion scolaire), ils sont 30 enfants à avoir repris le chemin de l’école sur un effectif total de 380 élèves. « Bien que nous ayons tout mis en place au niveau du protocole sanitaire, on sent qu’il y a une réelle appréhension des familles qui attendent encore pour remettre leurs enfants à l’école, confie le directeur Bernard Eichholtzer, 33 rentrées au compteur, lors de la visite du maire de Mulhouse, ce mardi matin. Les mois de mai et de juin sont, en général, l’aboutissement de beaucoup de projets menés sur l’année. Voir l’école si vide, c’est un vrai crève-cœur ! »

Un sentiment partagé par Fatiha Hasnaoui, directrice du périscolaire de l’école Brossolette, qui compte actuellement 8 élèves, contre une soixantaine en temps normal. « Nous nous sommes totalement réorganisés pour garantir la sécurité des enfants, beaucoup de parents sont encore dans l’interrogation et attendent de voir comment va évoluer la situation sanitaire, avant de remettre leurs enfants au périscolaire. Ça prendra un certain temps avant que la confiance ne soit restaurée… »

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

3 réponses à “Ecoles mulhousiennes : une reprise progressive, avant les « vacances estivales apprenantes »

  1. Vous préférez les classes de ZEP surchargées, avec des profs au bout du rouleau !?!??
    Non mais Mulhouse… Faut arrêter..
    80 % d’écoles en ZEP, pas de quoi être fiers !!?

    1. Si il y a 80% ,de ZEP c’est parce que TOUT mulhouse (sauf le Rebberg) est en politique de la ville. L’unique critère pour définir la politique de la ville est le niveau de revenu (ou plutôt me seuil de pauvreté). Donc, la ville de mulhouse n’y est pour rien. C’est lié aux habitants qui y vivent et qui malheureusement sont pauvres.
      Les ZEP c’est plus de moyens humains et logistiques pour mieux enseigner et franchement, mon fils est en maternelle à Véronique FILOZOF, et c’est l’une des meilleures école publique que j’ai vu. Colmar et Nancy ne lui arrivent pas à la cheville et encore moins des écoldes privées…

  2. Peut-on en savoir plus sur le dispositif « Vacances apprenantes » et notamment à quelles tranches d’âge il s’adresse ?
    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR