Suivez-nous :

10 juillet 2024 à 16h15 par 1 476 0

Des étoiles plein les yeux avec la Nef des sciences

Des étoiles plein les yeux avec la Nef des sciences | M+ Mulhouse
Des étoiles plein les yeux avec la Nef des sciences | M+ Mulhouse

Des étoiles plein les yeux avec la Nef des sciences

10 juillet 2024 à 16h15 par 1 4760

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

Faire un voyage dans l’espace, aux confins de notre galaxie, sans quitter Mulhouse : c’est l’expérience originale et immersive que propose la Nef des Sciences, jusqu’au 16 juillet à la Maison de quartier Fonderie, puis du 18 au 26 juillet, à l’espace Matisse de l’Afsco.

« Ciel ! Que vois-je ? » C’est la question que pose l’équipe de la Nef des sciences aux Mulhousiens, ce mois de juillet. Le centre de culture scientifique, technique et industrielle s’est installé à la Maison de quartier Fonderie, jusqu’au 16 juillet, avec un surprenant planétarium mobile. « Nous proposons cette animation dans le cadre des Quartiers d’été (voir encadré), confie Anna Delemonte, la directrice de la Nef des sciences. L’été dernier, nous avions accueilli l’association d’astronomes Space Bus aux Coteaux avec beaucoup de succès. Le public était toutefois frustré de ne pas pouvoir observer le ciel, à cause de la nébulosité basse… » Qu’à cela ne tienne, l’équipe de la Nef des sciences remet le couvert cette année et compte bien ne pas se laisser embêter par quelques nuages ! « Nous avons loué le planétarium mobile du Jardin des sciences de Strasbourg », explique Baptiste Kiemes, médiateur scientifique à la Nef des sciences, qui se présente au public sous l’identité de Thomas Pasquier, un astronaute qui a parcouru la galaxie de long en large, et a pu atterrir sur la lune, sur mars et même sur le soleil !

Catherine Kohler

Une simulation du ciel mulhousien

« Lorsque le public arrive, nous l’invitons à participer à un petit jeu où il faut redonner son nom à chaque planète, et à découvrir une exposition présentant des photos de nébuleuses et des panneaux sur les voyages spatiaux », poursuit Baptiste K… Thomas Pasquier. L’astronaute-médiateur invite ensuite les participants à entrer dans le planétarium, une sorte de demi-sphère gonflable aux faux airs d’igloo. À l’intérieur, le jour laisse progressivement place à la nuit et on commence à apercevoir les premières étoiles. « Chaque séance est une simulation de ce qu’on peut voir le soir même à Mulhouse », poursuit Thomas Pasquier, qui peut faire varier les conditions de temps et de luminosité pour adapter les observations. « Là, je vais couper l’éclairage public de Mulhouse », lance le médiateur. Subitement, la luminosité baisse et un nombre incroyable d’étoiles apparaît dans le ciel. « Je vais enlever l’atmosphère désormais » : cette fois, c’est la Voie lactée qui se dessine, sous nos yeux ébahis.

Catherine KohlerLe planétarium mobile permet notamment de découvrir les différentes constellations.

Planètes, étoiles, galaxies…

« Je m’adapte en fonction du public, explique le médiateur scientifique. Aux enfants, je parle des constellations et leur montre les dessins que les Grecs voyaient dans le ciel. Nous avons tendance à voir cela comme un tableau en deux dimensions, mais la vue en 3D permet de constater les distances entre les étoiles ! J’explique aussi les différences entre les planètes rocheuses et gazeuses, j’affiche le trou noir qui se situe au milieu de notre galaxie… L’objectif est aussi de montrer ce qu’on sait ou pas et comment on sait ce qu’on a découvert. » Après un passage à proximité de Titan, la plus grosse lune de Saturne, le voyage se poursuit sur la lune Pan et les célèbres anneaux de Saturne… Les planètes se dévoilent et notre galaxie avec. Baptiste Kiemes prend les commandes du planétarium comme si c’était un vaisseau spatial et entame un dézoom qui permet de découvrir le système solaire, avant de plonger dans l’immensité de la Voie lactée : « Dans notre galaxie, il y a environ 400 milliards d’étoiles », conclut l’astronaute-médiateur. De quoi se sentir tout petit lorsque l’on sort du planétarium. Tout petit, mais avec des étoiles plein les yeux !

Jusqu’au 16 juillet, à la Maison de quartier de la Fonderie, 70 rue du Manège. Gratuit sur réservation via www.helloasso.com

Du 18 au 26 juillet, à l’Espace Matisse – AFSCO, 27 rue Henri Matisse. Gratuit, sur réservation via  www.helloasso.com

Un été animé dans les quartiers

« Ciel ! Que vois-je ? », séances de planétarium gratuites, proposées à la Fonderie, puis aux Coteaux par la Nef des sciences, font partie d’une kyrielle de propositions d’animations distillées aux quatre coins de Mulhouse. Une parenthèse estivale, mise sur pied par le tissu associatif, les centres socioculturels et l’ensemble des force vives, en lien avec la Ville de Mulhouse, à destination des enfants, des ados et des familles. Sorties en plein air, activités sportives ou artistiques, jeux, street-art (…) sont proposés, au quotidien et le plus souvent gratuitement. L’occasion de s’évader à deux pas de chez soi mais aussi de (re)découvrir d’autres secteurs de ville.

Programme à retrouver sur https://www.ete-mulhouse.fr/animations-dans-vos-quartiers/

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR