Suivez-nous :
Cure de jouvence pour le réseau d’eau potable de Mulhouse | M+ Mulhouse

Cure de jouvence pour le réseau d’eau potable de Mulhouse

2 février 2022 à 12h24 par 1 3400

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Le service de l’Eau de la Ville de Mulhouse a démarré d’importants travaux au centre-ville, pour renouveler l’une des artères principales du réseau d’eau potable. Sans aucune coupure d’eau, des techniques innovantes sont mises en œuvre afin de limiter au maximum la gêne pour les habitants et les commerçants.

Aux petits soins de l’eau de Mulhouse, ressource précieuse et sans traitement chimique, le service de l’Eau de la Ville de Mulhouse mène actuellement une série de travaux pour renouveler une conduite maîtresse du réseau d’eau potable.

Issue de la nappe phréatique de la Doller, « l’eau de Mulhouse est appréciée pour sa qualité et fait l’objet de contrôles et d’une attention constante de la part des 113 agents du service de l’Eau de la Ville, souligne le maire de Mulhouse, Michèle Lutz. Nous sommes très fiers de leur travail et de l’eau de Mulhouse, qui est distribuée à 200 000 habitants de 13 communes de l’agglomération. Ces travaux d’ampleur, qui impactent forcément la vie de la ville, sont nécessaires pour éviter que ne se reproduisent des ruptures, comme celle d’août 2016, au niveau de la place de la Concorde. Tout a été fait pour limiter au maximum les désagréments pour les habitants et les commerçants, que nous avons consultés et informés en amont. Le choix de la période des travaux n’a pas été fait au hasard mais volontairement dans une période plus calme, après Noël et le démarrage des soldes, et avant l’ouverture des terrasses et du marché de Pâques. »

Une conduite « maîtresse » de 4,5 km

« Ces travaux s’inscrivent dans la stratégie de gestion patrimoniale, engagée de longue date, de renouvellement régulier du réseau afin d’améliorer la distribution auprès des usagers, d’éviter les coupures d’eau et de réduire les pertes », explique Maryvonne Buchert, adjointe au maire déléguée à l’Eau. « Cette conduite « maîtresse » existe depuis la création du réseau d’eau potable mulhousien, en 1884, poursuit Denis Parmentier, directeur du service de l’Eau de la Ville. Longue de 4,5 km, elle permet d’amener l’eau pompée dans les puits de captage de la Doller, depuis la rue de Thann jusqu’au pont de Riedisheim et le réservoir de l’Argonne. Elle traverse donc une grande partie de la ville et notamment le centre-ville. Notre objectif est de renouveler entièrement cette conduite en fonte grise, sans aucune coupure d’eau pour les usagers, mais cela prendra plusieurs années. »

En 2022, le renouvellement de cette conduite se concentre notamment sur le diagnostic de l’ensemble de son tracé, afin de pouvoir programmer les priorités d’actions, mais également sur des opérations de renouvellement au centre-ville.

Des travaux autour de la place de la Réunion

Catherine Kohler

Au centre-ville, c’est autour de la place de la Réunion que la première phase des travaux a démarré, fin janvier. 370 mètres de conduite et quatre branchements vont ainsi être renouvelés, jusqu’au début du mois d’avril, rue des Bouchers, place de la Réunion, rue Mercière, place des Victoires, rues de la Lanterne et du Sauvage. Le chantier est décomposé en quatre phases et deux équipes sont en activité, en parallèle, afin de réduire au maximum le temps de travaux et les perturbations.

« Les rues sont refaites au fur et à mesure de l’avancée des travaux, afin de limiter la gêne et l’accès aux commerces est possible tout au long des travaux, explique Jean-Roch Garaud, technicien réseau au service de l’Eau et responsable d’opération des travaux. Les travaux ont été planifiés avec plusieurs services de la Ville depuis l’été dernier. Nous avons distribué 2 600 courriers aux riverains et aux commerçants et organisé des rencontres pour expliquer le sens de ces travaux et recueillir les besoins et doléances de chacun. Les gens nous ont bien accueillis, et comprennent l’intérêt de ces travaux. Pour la première fois, un médiateur (Gilles Annenkoff – 06 81 28 20 23) a également été désigné pour faire le lien entre les habitants, les commerçants et l’ensemble des acteurs du chantier. Cela nous permet d’être réactifs pour toutes les demandes. »

Une technique innovante utilisée rue Poincaré

Du côté de la rue Poincaré, entre la place de la République et la rue des Bonnes Gens, les 240 mètres de la conduite maîtresse d’eau potable vont, eux, être remplacés par le biais d’une technique innovante : le gainage structurant.

« C’est une première à Mulhouse et seulement la seconde fois que cette technique est utilisée en France, pour la réhabilitation d’une conduite d’eau potable, explique Mickael Freudenreich, responsable études, travaux et maintenance réseau au service de l’Eau. La rue Poincaré s’y prête car c’est une ligne droite, sans branchements sur la conduite. Au lieu d’ouvrir toute la rue et de remplacer la conduite, nous créons simplement trois fosses de travail et après l’inspection et le nettoyage de la conduite, on y insère une gaine en résine et fibre de verre. Après le durcissement de la gaine par rayonnement UV, celle-ci joue le rôle d’une nouvelle conduite, très solide et adaptée au contact avec l’eau potable. » Démarrés fin janvier, les travaux devraient s’achever fin mars. Si l’accès aux commerces reste possible et que des circuits permettent aux piétons de circuler, des déviations pour les véhicules ont été mises en place.

Un diagnostic complet sur l’ensemble de la conduite

En plus de ces travaux au centre-ville, un diagnostic complet de la conduite va être réalisé cette année. « Le diagnostic de l’ensemble de la conduite va se dérouler en deux temps, d’abord à l’intérieur, puis à l’extérieur de la conduite, indique Mickael Freudenreich. En avril, nous allons faire passer une balle équipée de nombreux capteurs (la SmartBall développée par Xylem), dans toute la conduite. En 1h30, cette balle va enregistrer de nombreuses informations, comme les poches d’air et les fuites, qui vont nous aider à identifier les éventuelles faiblesses. A la suite de ce premier diagnostic intérieur, un second extérieur et structurel sera réalisé à la fin de l’été, pour étudier les sols, leur corrosivité et réaliser des scans 3D de la conduite à certains endroits prédéfinis. »

L’objectif de ces diagnostics est de pouvoir déterminer le niveau de priorité des prochaines interventions et d’échelonner ainsi ces travaux, dans les années à venir. L’ensemble de ces travaux représente une organisation conséquente pour le service de l’Eau, les différents services de la Ville de Mulhouse et les entreprises engagées (Eurovia, Axeo, Sade, Xylem, VonRoll Hydro), ainsi qu’un budget important.

Un budget de 800 000€

Le coût total de ces travaux, pour l’année 2022, se monte à près de 800 000€ HT, financés par la Ville et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse :

  • 495 000€ HT pour les travaux de la conduite au centre-ville, dont 148 500€ pris en charge par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse
  • 213 015€ HT pour le renouvellement de la conduite rue Poincaré, dont 63 904€ pris en charge par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse
  • 89 500€ HT pour le diagnostic (hors travaux de terrassement), dont 43 750€ pris en charge par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse
Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR