Suivez-nous :
Conseil de jeunes : « À quand un Mulhouse plage l’été ? »  | M+ Mulhouse

Conseil de jeunes : « À quand un Mulhouse plage l’été ? » 

30 janvier 2020 à 16h29 par 7730

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Transports, loisirs, formation, écologie, sécurité… Fruit des sept Cafés citoyens 2018-2019 qui ont rassemblé quelque 210 Mulhousiens de 14 à 20 ans, le Conseil de jeunes a présenté ses attentes et propositions pour la ville. Instructif…

Des lieux de libre expression par et pour les jeunes… C’est toute l’idée des Cafés citoyens mis sur place à Mulhouse, depuis 2015, par le Conseil de jeunes. L’heure était mercredi après-midi, dans les locaux de KMØ à la Fonderie, à la restitution des sept Cafés citoyens, qui ont rythmé ce cru 2018-2019, suivis par 210 jeunes aux quatre coins de Mulhouse. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que la jeunesse mulhousienne n’est pas en panne d’inspiration, dès lors qu’il s’agit d’émettre des propositions pour mieux vivre « leur » ville. Quelles sont-elles ?

Serge Nied

Transports et mobilités. Grands utilisateurs des transports en commun, les jeunes – par l’intermédiaire d’Aya Himer, étudiante et porte-parole sur cette thématique – stigmatisent notamment « le prix du ticket (1,80 euro) » jugé « trop cher », tout en souhaitant davantage de ponctualité des trams et des bus, ainsi que plus de circulation des transports en commun en soirée et surtout les week-ends. Sur le plan de la mobilité régionale, là aussi les jeunes Mulhousiens ne sont pas en reste en souhaitant des tarifs plus doux et « préférentiels » pour se rendre en transports en commun chez nos voisins suisses et allemands. Bien dans l’air du temps, les trottinettes électriques accessibles via une application smartphone, que l’on voit fleurir un peu partout en France, font partie des demandes formulées.

Loisirs et événements. En matières d’évènementiels, les jeunes souhaiteraient davantage de rendez-vous culturels et notamment un festival dédié mais aussi des animations « pour se retrouver telle Mulhouse Plage », calquée sur le modèle parisien. De manière globale et comme l’a exprimé Jibril Sabut, conseiller jeune, une majorité souhaiterait plus d’informations relatives aux événements se déroulant dans la Cité du Bollwerk, via un site et/ou une appli. Si tous s’accordent à souligner le potentiel mulhousien, tous souhaiteraient aussi plus de facilités en matière d’accès aux loisirs par une réduction des prix. Sur le plan du shopping, les jeunes formulent le souhait de voir fleurir  davantage de grandes enseignes nationales mais aussi des bars à thème (bars à chats, à jeux…) et des « tiers lieux » accessibles et gratuits « pour passer du temps ensemble ». Autre demande récurrente : le développement de « l’art dans la ville », au détour des parcs et lieux publics.

Thomas Itty

Formation-orientation. Si, comme le relève la porte-parole Alicia Hug, la réforme du bac est un motif d’inquiétude des lycéens qui réclament une grande journée d’information en la matière, de nombreux jeunes souhaiteraient voir s’étoffer les parcours de formation à Mulhouse pour éviter de s’expatrier vers d’autres campus de l’Hexagone. La jeunesse mulhousienne est aussi visiblement demandeuse de multiplier les lieux – en plus de la bibliothèque centrale – pour réviser notamment lors de la période des examens de fin d’année.

Emploi et stages. Les Mulhousiens s’accordent à souligner les difficultés pour trouver des stages et, plus particulièrement, les collégiens de troisième pour trouver leur stage d’observation. Si le dispositif de découverte des métiers des Chantiers jeunes proposés par la Ville de Mulhouse est salué, les jeunes expriment leurs difficultés pour trouver des jobs d’été et souhaiteraient davantage d’informations en la matière.

Ecologie. Création de potagers, de jardins partagés, végétalisation des espaces bétonnés et des façades d’immeubles, installation de panneaux solaires, mise en place de compost, de ruches… La jeunesse a exprimé de multiples idées en matière d’écologie, par l’intermédiaire de Soraya Scherrer. Les déplacements à vélo sont aussi au cœur de ses préoccupations, qui se résument à davantage de pistes cyclables en site propre, tout en regrettant de ne pas pouvoir louer de Vélocité, faute de carte bancaire mais aussi en raison de la caution jugée « trop élevée financièrement ».

Thomas Itty

Sécurité et société. Les questions autour de l’image de Mulhouse, souvent négative, et du sentiment d’insécurité ont été mises sur la table. Les jeunes souhaiteraient en la matière et comme l’a relevé Thiphaine Harsodrono davantage de médiateurs, notamment à la sortie des établissements scolaires. Plutôt que d’en rester au niveau du simple ressenti, là aussi la nouvelle génération donne des ébauches de solutions pour changer l’image notamment des quartiers, fruit de reportages télé parfois stigmatisants, en insistant sur la nécessité de mettre en lumière les jeunes talents et les lieux intéressants de la Ville. Enfin, les jeunes Mulhousiens émettent l’idée d’une Coupe du monde foot des quartiers pour créer du lien.

Thomas IttyLa restitution des Cafés citoyens s’est déroulée à KMØ, en présence du maire.

Autant de doléances et de propositions écoutées avec attention par le maire de Mulhouse Michèle Lutz, présente lors de cette restitution aux côtés d’Ayoub Bila, adjoint au maire délégué à la Jeunesse, et du service Initiatives et Action jeunesse de la Ville, qui a pris le temps de répondre du tac au tac à l’assemblée et surtout de féliciter le Conseil de jeunes :

« Vous avez accompli un super travail et je vous félicite pour votre engagement. Vous êtes les citoyens d’aujourd’hui et de demain auxquels nous nous devons, en tant qu’élus, de vous apporter des réponses. »

Le chiffre : 40%

Mulhouse est la deuxième ville la plus jeune de France : les moins de 30 ans représentent 40 % de la population.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR