Suivez-nous :
Confinement : le Musée historique n’a pas perdu son temps | M+ Mulhouse

Confinement : le Musée historique n’a pas perdu son temps

3 décembre 2020 à 17h30 par 1 0782

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Ça s’active dans les coulisses du Musée historique qui, bien que fermé au public depuis plus d’un mois en raison du confinement, prépare une nouvelle exposition temporaire consacrée à l’archéologie avec « Uruncis, une localité gallo-romaine ». Reportage en avant-première de sa réouverture.

On aurait pu imaginer le Musée historique en sommeil depuis le 30 octobre dernier, date du reconfinement national. Ce serait mal connaître l’équipe de ce joyau culturel municipal, qui a décidé de se retrousser les manches, pour faire rimer la période de fermeture au public avec la mise en place d’une nouvelle exposition temporaire consacrée à l’archéologie. Les plus curieux qui se sont rendus à la boutique aux étoffes, installée pour Noël au rez-de-chaussée du Musée historique, ont déjà pu découvrir en jetant un œil dans l’une des vitrines XXL du lieu, des bribes de ce qui les attend. Ils devront encore s’armer d’un peu de patience… « Uruncis, une localité gallo-romaine », titre de l’exposition, se dévoilera au grand public lors de la réouverture officielle des musées.

« Hâte d’ouvrir »

Catherine KohlerRémi Hestin, en charge des collections archéologiques au Musée historique et commissaire de l’exposition.

« On a hâte d’ouvrir, même si ces dernières semaines ont été très actives pour préparer cette exposition, explique, enthousiaste, Rémi Hestin, en charge des collections archéologiques au Musée historique et commissaire de cette exposition. J’avais déjà mis à profit le premier confinement pour rédiger les textes des panneaux qui accompagnent l’exposition pour donner toutes les explications au public mais là, lors de ce deuxième confinement, toute l’équipe du musée s’est mobilisée. On a vraiment travaillé en transversalité, de la restauration des objets présentés, à l’accroche des panneaux, en passant par l’éclairage, la scénographie, la communication… » Le jeu en vaut la chandelle : depuis l’inauguration en 2011 de l’espace archéologie, aucune exposition temporaire en la matière n’avait été proposée au Musée historique, qui compte pourtant 80 000 objets archéologiques, soit la moitié des collections du lieu.

170 objets présentés

Catherine Kohler170 pièces sont à découvrir au fil de l’exposition.

Une longue traversée du désert pour les férus d’archéologie qui vont donc enfin pouvoir étancher leur soif de connaissances avec « Uruncis, une localité gallo-romaine ». Soit 170 objets, céramiques, monnaies, parures mais aussi plans et photographies consacrés à la station gallo-romaine d’Uruncis, située au cœur du centre-ville d’Illzach. « J’ai commencé à travailler sur le sujet à partir de l’été 2019, 99% des pièces présentées proviennent des propres collections du Musée historique, issues des fouilles archéologiques des années 1980 dirigées par Roger Schweitzer, archéologue-conservateur », précise Rémi Hestin.

« Malgré sa réfection en 2011, la partie archéologie du Musée historique n’est pas la plus connue, la richesse de la collection présente pourtant un bel intérêt, souligne Anne-Catherine Goetz, adjointe au maire déléguée à la Culture et au Patrimoine. À travers ce type d’exposition et les animations qui s’y rattachent, l’objectif est bien de faire des musées municipaux des lieux vivants pour faire connaître la richesse patrimoniale de notre ville aux visiteurs et aussi aux Mulhousiens, qui ne la connaissent pas forcément. »

Faire bouger les lignes

Catherine KohlerFeuille de route des musées municipaux : en faire des lieux vivants.

Cette volonté de faire bouger les lignes trouve son expression dans cette exposition qui fera, à terme, l’objet de visites guidées avec le commissaire de l’exposition, mais aussi de reconstitutions antiques et d’animations scolaires avec l’association Herculiani Luniores. Autant d’animations mises pour l’heure entre parenthèses car soumises à l’évolution du protocole sanitaire… « Mais dès que cela sera possible, nous serons prêts », promet l’équipe du Musée historique, qui comme le Musée des Beaux-Arts, devrait se lancer, d’ici la fin de l’année, dans la grande aventure des réseaux sociaux avec ses propres pages Facebook et Instagram. Un autre signe tangible du renouveau en cours…

+ d’infos sur mulhouse.frhttps://musees-mulhouse.fr/musees/musee-historique/

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Confinement : le Musée historique n’a pas perdu son temps

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR