Suivez-nous :
Cinq bonnes raisons de découvrir le festival Les Vagamondes | M+ Mulhouse

Cinq bonnes raisons de découvrir le festival Les Vagamondes

15 février 2023 à 14h20 par 9220

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

15 spectacles, des expositions, projections, ateliers et rencontres… La 11e édition du festival « sans frontières » Les Vagamondes déploie sa riche programmation du 17 au 31 mars à La Filature, autour de la question du genre, et du regard porté par les artistes sur cette thématique qui travaille la société.

1) Pour sa thématique engagée

La question du genre est incontestablement un sujet de questionnement dans le débat public, ces dernières années. « Les Vagamondes est un festival qui interroge la notion de frontière, à différents niveaux, autour des sujets qui travaillent la société, explique Benoît André, le directeur de La Filature, qui organise Les Vagamondes avec de nombreux partenaires. La frontière est à la fois ce qui sépare et ce qui relie, et ces sujets qui font débat sont, pour moi, des « sujets frontières ». La question du genre fait partie de ces sujets complexes, ou il n’y a pas de réponses univoques. Ce festival est un espace d’ouverture où on va poser pas mal de questions mais où on n’aura pas forcément toutes les réponses. La société se transforme et il y a un travail de fond à faire, en refusant tous les diktats, pour donner de la visibilité à ces questions. La notion de trouble est au cœur de ce festival, qui est ouvert à toutes les questions et aussi aux inquiétudes. »

2) Pour le regard unique partagé par les artistes

Morgane Ahrach

« Les artistes nous offrent un cadeau extraordinaire : pouvoir regarder le monde et de nombreux sujets en décalant notre regard, poursuit Benoît André. Les artistes ouvrent des portes sur le champ des possibles et nous pouvons voir ce qui s’y trouve. Ce sont des propositions que chacun est libre ou non d’accepter. » Construite avec le duo Superpartners (le photographe et metteur en scène SMITH et la commissaire d’exposition et performeuse Nadège Piton), cette 11e édition des Vagamondes invite ainsi à « sillonner des chemins de traverse inédits autour de la question du genre, un sujet traité avec un grand respect et une grande douceur. La proposition faite aux spectateurs est de changer de paradigme et de suivre des artistes qui proposent des rapports au monde différents. »

3) Pour ses propositions originales

Le programme de cette édition est particulièrement riche avec 15 spectacles, dont trois créations, trois coproductions et une résidence. On pourra y découvrir aussi bien le concert de Jeanne Added et Vatican Soundsystem que la soirée cabaret Cosmos de Monsieur K., cinq pièces de théâtre comme Les Furtifs d’après le roman d’Alain Damasio, Le Firmament, Libre Arbitre, ou encore trois spectacles de danse comme Natural Drama de Sorour Darabi. Trois propositions jeune public, avec notamment 13 séances scolaires, permettront de découvrir le spectacle immersif KiLLT, La mare à sorcières d’Olivier Letellier, une chorégraphie inattendue de sacs plastiques avec L’après-midi d’un foehn, ou encore Vortex, une manipulation de matière sous forme de lutte. L’exposition photographique Trans(e)galactique, deux projections au cinéma Bel Air, des ateliers et performances complètent le programme

4) Pour ses artistes

Christophe Raynaud de Lage

Les Vagamondes propose un large panorama de disciplines, de propositions et de créations, portées par des artistes locaux, nationaux et internationaux. On pourra ainsi y découvrir The Bacchae de la metteuse en scène grecque Elli Papakonstantinou, qui aborde le mythe antique des Bacchantes comme une transition vers un nouveau monde queer. L’inclassable chanteur Nosfell proposera, avec la créatrice lumière Caty Olive, la performance Embuscade, alors que Hen, pronom suédois désignant indifféremment une femme ou un homme, met en scène une marionnette dans un spectacle musical inspiré à la fois des cabarets berlinois et des performances queer. Enfin, l’ancien directeur du Ballet de l’Opéra de Paris, Benjamin Millepied, offrira une version électrique de Roméo et Juliette, mêlant danse, théâtre, musique et cinéma et mettant en exergue différents couples et toutes les formes d’amour possibles.

5) Pour faire la fête

Si le festival a pour objectif de faire réfléchir, d’ouvrir le débat et de susciter la curiosité et le trouble, il n’en oublie pas moins la dimension festive et joyeuse. Pour le week-end d’ouverture, La Filature a ainsi été pensée « comme un organisme au cœur battant d’œuvres visuelles, de musiques, de performances et de danse ». Le vernissage performé de l’exposition Trans(e)galactique et le concert de Jeanne Added et de Vatican Soundsystem, composé des performers et DJs Vikken et Franky Gogo, s’annoncent ainsi comme des odes à la fête alors que la création inédite Cosmos, de Monsieur K. avec SMITH et Marie Ndiaye, proposera une soirée cabaret conçue sur-mesure pour la mezzanine de La Filature.

Du vendredi 17 au vendredi 31 mars à La Filature et divers lieux (AFSCO, Espace 110, La Coupole…) + d’infos et réservations : www.lafilature.org

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR