Suivez-nous :
Centre de réadaptation de Mulhouse : 75 ans de réinvention | M+ Mulhouse

Centre de réadaptation de Mulhouse : 75 ans de réinvention

4 mars 2022 à 11h53 par 1 2241

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Créé en 1946, le Centre de réadaptation de Mulhouse vient de fêter son 75e anniversaire. Alliant soins, rééducation et formation pour les personnes en situation de handicap, le CRM n’a cessé de se transformer et d’innover, avec notamment la création du restaurant inclusif Un petit truc en plus, en plaçant toujours l’humain au cœur de son action.

75 ans, ça mérite bien une fête ! De l’avis général, celle organisée le 22 février au Parc Expo par le Centre de réadaptation de Mulhouse (CRM) pour célébrer son 75e anniversaire a été particulièrement réussie. Mixant humour, jeux et parenthèses artistiques, rappels historiques et hommages, notamment à la fondatrice et directrice du CRM pendant 40 ans, Marguerite Mutterer, qui vient de célébrer son 101e anniversaire, passant sans transition « des discours au disco », cet évènement témoigne aussi de la philosophie qui prévaut au sein de l’établissement de la rue Albert Camus, plaçant l’humain au cœur de chaque action…

« On voulait faire une vraie fête, quelque chose de très convivial pour faire plaisir à nos 450 salariés, à nos partenaires et mécènes, explique Tom Cardoso, le directeur du CRM, qui est géré par l’Association pour la réadaptation et la formation professionnelle (ARFP), à but non-lucratif. Il y a eu plusieurs reports, dus à la crise sanitaire, cela faisait un an qu’on voulait organiser cet évènement qui a nécessité plusieurs mois de préparation et je crois qu’il s’est vraiment passé quelque chose. Les gens ont enfin pu passer un bon moment, après avoir été particulièrement mobilisés pendant la crise sanitaire. Nous avons aussi construit la soirée autour de Marguerite Mutterer, une figure emblématique pour tous nos salariés, qui a eu droit à de nombreux hommages et à une « standing ovation » de tout le public. »

Catherine Kohler

Un fil conducteur : la métamorphose

C’est le thème de la métamorphose qui a été le fil conducteur de cette soirée anniversaire, un thème bien choisi au vu de la réinvention permanente du CRM, depuis sa création, à la fin de la seconde guerre mondiale… Le 12 juin 1946, 40 mutilés de guerre participent à la première session d’orientation, organisée dans un hôtel désaffecté de la rue de la Sinne. C’est l’acte fondateur du CRM, avec l’objectif « d’apprendre à vivre avec ce corps meurtri, retrouver un équilibre et se former pour retrouver un emploi ». En 1948, le premier centre de rééducation professionnelle alsacien est créé, sous l’impulsion de Marguerite Mutterer, qui est alors assistante sociale. Dans les années 60, le centre s’installe dans les bâtiments qu’il occupe toujours aujourd’hui, dans le quartier des Coteaux, et accueille des adultes handicapés physiques en formation professionnelle, avec une capacité de 250 places.

Catherine Kohler

En 1972, la création d’un service de rééducation fonctionnelle de 72 lits signe l’arrivée au CRM de la médecine physique et de la réadaptation, qui va devenir l’un des deux grands axes de l’établissement, à côté de la formation professionnelle et de l’orientation. En 2000, un service de soins infirmiers à domicile pour personnes lourdement handicapées est créé, alors qu’en 2017, une nouvelle extension accueille l’hôpital de jour et un centre de santé spécialisé en médecine physique et réadaptation (Lire notre article). Aujourd’hui, le service de soins de suite et de réadaptation compte 127 lits, dont 70 lits en hospitalisation complète. 2 000 patients sont accueillis, chaque année, en hospitalisation complète et de jour.

Le plus important centre d’orientation et de formation spécialisé de France

Du côté de la formation professionnelle, le CRM est tout simplement le plus important Centre d’orientation et de formation spécialisé de France, avec 416 stagiaires. 30 formations qualifiantes, du niveau CAP à ingénieur, y sont dispensées, dans des domaines très différents. (Lire notre article) « Notre objectif, c’est l’insertion professionnelle durable des personnes qui passent par le CRM, malgré le fait que le handicap reste le premier facteur de discriminations à l’embauche, souligne Tom Cardoso. Pour ce faire, nous proposons un accueil pluridisciplinaire et mettons l’accent sur la pratique, sur la pédagogie « par le faire ». Nous adaptons également constamment notre offre aux besoins du marché de l’emploi. Le taux d’insertion professionnelle de nos stagiaires s’élève ainsi à 85%, 18 mois après la sortie de formation. »

Autre casquette plus méconnue du CRM, les ateliers de pédagogie personnalisés qui s’adressent à des salariés ou demandeurs d’emploi souhaitant améliorer leurs connaissances générales de base pour accéder à une formation qualifiante, préparer un concours, se maintenir dans leur poste ou accéder à un emploi.

Archives 2019 Marc-Antoine Vallori

Cette adaptation constante, on la retrouve aussi dans la création, en 2019, du restaurant solidaire Un petit truc en plus, le premier restaurant inclusif du Grand Est. (Lire nos articles) « C’est une très belle aventure qui est née grâce à une salariée du CRM, Aurélie Bernard, que le conseil d’administration a décidé de suivre dans ce projet qui n’entrait pourtant pas, à l’origine, dans les actions du CRM, qui n’accueille pas de personnes porteuses d’une trisomie 21. Ce projet a tout de suite eu pour objectif d’associer une restauration de qualité et des personnes handicapées, qui ont signé un vrai contrat de travail, avec une vraie paie. Ça a tout de suite bien fonctionné et, bien que différent, ce projet rentre dans notre mission visant l’inclusion professionnelle d’un maximum de personnes. »

Si le confinement aurait pu sonner le glas de cette belle aventure, il n’en a rien été, grâce notamment à l’investissement sans failles d’Aurélie Bernard et à la fidélité des clients qui ont continué à y commander leurs plats. Le restaurant accueille toujours les gourmands, 3, place de la Paix.

« Comment peut-on être utiles ? »

De belles histoires comme celles-ci, le CRM en a connu plusieurs, l’une des dernières en date étant celle de Michael Herter, un ancien patient paralysé des deux jambes, devenu champion de France de paratriathlon et qui prépare les Jeux paralympiques de Paris, en 2024. Le CRM a aussi traversé des moments plus difficiles, comme pendant le pic de la pandémie de Covid, à Mulhouse, début 2020, où la mobilisation de l’établissement a été exemplaire (Lire notre article).

« Voyant la situation dans laquelle se trouvait le GHRMSA et l’élément mobile de réanimation de l’armée, nous sommes sortis de nos autorisations médicales pour ouvrir un service complet dédié aux patients atteints par le Covid, se souvient Tom Cardoso. Nous avons également hébergé des soignants venus de toute la France pendant cette période. Je tire mon chapeau à l’équipe du CRM, ce sont eux qui ont décidé de se lancer, alors que ce n’est pas notre métier et que les équipements de protection et les connaissances sur la maladie n’étaient pas au niveau d’aujourd’hui. Il fallait le faire et nous avons pris nos responsabilités. »

Cette énième adaptation du CRM, particulièrement courageuse, a été remarquée et est venue conforter la philosophie portée dès l’origine par sa fondatrice : s’adapter, encore et toujours, aux besoins de la population, innover pour trouver les solutions face à ce qui manque, tout en conservant un esprit presque militant et une bonne qualité de vie pour les salariés et les patients. « Si on constate un manque de prise en charge ou un trou dans la raquette, on creuse, on essaye de trouver des solutions et on pense à l’étape d’après. L’idée, c’est de se dire, comment peut-on être utiles ? »

+ d’infos : www.arfp.asso.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Centre de réadaptation de Mulhouse : 75 ans de réinvention

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR