Suivez-nous :
Centrale thermique de l’Illberg : un équipement à la pointe de la transition énergétique | M+ Mulhouse

Centrale thermique de l’Illberg : un équipement à la pointe de la transition énergétique

8 avril 2022 à 11h48 par 3 8620

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Utilisant majoritairement des énergies renouvelables, la centrale thermique de l’Illberg continue d’étendre son réseau de chaleur, avec le rattachement prochain du quartier Bel Air. Désormais certifié ISO 50 001, cet équipement communautaire de m2A permet d’éviter le rejet de 14 000 tonnes de gaz à effet de serre chaque année.

Elle chauffe, de longue date, le quartier des Coteaux, le campus de l’Illberg et le lycée Louis Armand, mais aussi, depuis 2018, l’hôpital Emile Muller, le pôle Femme-Mère-Enfant, l’hôpital du Hasenrain, la piscine de l’Illberg et le centre d’entraînement du Mulhouse Olympic Natation… D’ici la fin de l’année, elle chauffera également, dans le quartier Bel-Air, 600 logements, deux écoles, le centre socioculturel et une résidence pour personnes âgées, avec l’extension de son réseau de 14 km à 17 km de conduites en acier… La centrale thermique de l’Illberg, qui fête ses 60 ans d’activité cette année, a su s’adapter aux bouleversements de la production d’énergie et son modèle apparaît plus que jamais d’actualité, à l’heure de la transition écologique et alors que le prix des combustibles fossiles s’envole.

57% de la chaleur produite issue d’énergies renouvelables

Catherine Kohler

Cet équipement communautaire de Mulhouse Alsace agglomération (m2A), où travaillent 14 agents, est au cœur de la transition énergétique portée par l’agglomération, dans le cadre de son Plan Climat. Si la centrale utilisait historiquement des chaudières au fioul et au charbon, elle a pris, depuis plusieurs années, le virage de la transition écologique, en se dotant de deux chaudière biomasse.

Catherine Kohler

« Actuellement, 57% de la chaleur produite par la centrale thermique est issue de la filière énergie renouvelable bois-énergie, souligne Richard Marmet, chef du service Energie-Réseaux de chaleur de m2A. C’est bien mais ce n’est pas encore suffisant et nous nous attachons à développer cette part. Le bois que nous utilisons, uniquement des feuillus, arrive déjà déchiqueté et provient d’un rayon de moins de 50 km autour de la centrale : du Sundgau, de la vallée de la Thur, de la Hardt ou encore de la région de Belfort… »

En appoint des chaudières biomasse, deux chaudières à gaz ainsi qu’une turbine à gaz de cogénération viennent compléter la production de chaleur de la centrale thermique. Grâce à la cogénération, la turbine à gaz produit aussi, en plus de la chaleur, de l’électricité, qui est ensuite revendue à EDF.

« Tendre vers l’autonomie énergétique »

Catherine Kohler

A l’issue d’un important travail mené par toutes les équipes des réseaux des chaleur de l’agglomération, autour notamment de Léa Sitterlé, ingénieure qualité, hygiène, sécurité, environnement, la centrale thermique et l’ensemble de son réseau viennent d’obtenir la certification ISO 50 001. Cette norme internationale des systèmes de management de l’énergie, délivrée par un organisme accrédité indépendant, atteste du travail de qualité des agents et de la gestion raisonnée et responsable de l’ensemble du réseau.

« Nous avons ici, en régie interne, la compétence la plus haute qui soit, souligne Rémy Neumann, vice-président de m2A en charge des réseaux de chaleur. Dans le cadre du projet d’extension des réseaux de chaleur de l’agglomération, la centrale thermique de l’Illberg a toute sa place. L’extension vers le quartier Bel Air est en cours et nous avons encore un grand potentiel devant nous, avec notamment le projet de récupération de la « chaleur fatale » des entreprises industrielles de la bande rhénane. »

« Cette certification est le fruit du beau travail d’équipe des agents, qui montre ce que nous sommes en capacité de faire en interne, conclut Fabian Jordan, président de m2A. Dans le cadre de notre Plan Climat, notre objectif, en développant les réseaux de chaleur, est de tendre, le plus possible, vers l’autonomie énergétique. »

+ d’infos : www.mulhouse-alsace.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR