Suivez-nous :

13 juin 2024 à 17h18 par 1 522 0

Architecture : la créativité au cœur du concours transfrontalier de maquettes

Architecture : la créativité au cœur du concours transfrontalier de maquettes | M+ Mulhouse
Architecture : la créativité au cœur du concours transfrontalier de maquettes | M+ Mulhouse

Architecture : la créativité au cœur du concours transfrontalier de maquettes

13 juin 2024 à 17h18 par 1 5220

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Temps de lecture : 3 minutes

2 200 élèves français, suisses et allemands, mais également autrichiens et ukrainiens, ont participé au concours transfrontalier de maquettes, organisé par la Maison européenne de l’architecture. Les maquettes originales et créatives des classes de la région mulhousienne sont à découvrir à la Maison du patrimoine, jusqu’au 21 juin.

Une maison dans les airs, une cabane dans les arbres et même dans les étoiles, une maison balançoire, une maison livres sur pylônes, une autre en conteneurs, des vaisseaux, une version aérienne de Mulhouse baptisée Mulh’air… « Habiter entre terre et ciel », le thème de la 16e édition du concours transfrontalier de maquettes Oscar, organisé par la Maison européenne de l’architecture (MEA), a inspiré les élèves de Mulhouse et de sa région.

« Découvrir un métier et une forme d’art »

Simon Haberkorn

Une centaine d’élèves, de cinq établissements (école La Fontaine, lycées Louis Armand et Schweitzer, à Mulhouse, collège Gambetta de Riedisheim, lycée Henner d’Altkirch) ont participé au concours, dans la région mulhousienne, parmi les 2 200 participants français, suisses, allemands, autrichiens et ukrainiens. « Oscar est un concours transfrontalier, organisé dans l’espace rhénan, qui s’élargit à une classe du lycée français de Vienne, grâce à une architecte strasbourgeoise installée en Autriche, explique Sarah Favrat, chargée de projet et référente de la MEA à Mulhouse. Plusieurs classes ukrainiennes, 26 cette année, participent aussi au concours, depuis six ans, à l’initiative de Céline Meitel, ancienne directrice de la MEA devenue directrice de la Maison de l’architecture en Ukraine. »

Ouvert aux élèves de la maternelle au lycée, le concours est l’occasion pour les élèves de travailler, en groupe, sur un projet créatif tout au long de l’année scolaire et de découvrir le domaine de l’architecture, avec notamment des interventions d’architectes dans les classes. « Le concours est très bien organisé, on se sent toujours bien soutenu sur le projet, qui est un moyen pour les élèves de découvrir un métier et une forme d’art qu’ils n’ont pas l’habitude d’apprécier, confie Alexandre Durand, enseignant d’une classe de CE2-CM1 à l’école La Fontaine. C’est aussi une aventure sociale, pour apprendre à travailler ensemble, à se mettre d’accord, qui change des propositions habituelles. »

Des maquettes utopistes ou réalistes

Simon Haberkorn

Faisant appel à l’imagination et à la créativité des élèves, le concours implique de travailler en classe ou en dehors de celle-ci, de concevoir des croquis préparatoires, de travailler des matériaux, souvent recyclés, pour créer une maquette, qui s’inscrit dans une histoire et un scénario, inspirés par la thématique de l’année. En classe de 5e au collège Gambetta, Blanche, Camille et Eléonore ont ainsi créé « une cabane dans les arbres, dans l’objectif de pouvoir habiter ensemble, partout. C’est notre prof d’arts plastiques qui nous a parlé de ce concours et nous avons reçu un Premier prix ! » « C’était intéressant de voir le travail se développer au fil des mois, souligne Vincent Lefevre, professeur d’arts plastiques au collège Gambetta. Nous avons travaillé sous forme d’ateliers, en dehors du temps scolaire, avec les élèves motivés. C’est un concours qui permet d’être créatif et c’est gratifiant pour les élèves de pouvoir ainsi exposer leurs travaux. »

Utopiques ou réalistes, les maquettes présentées ont toutes été évaluées par un jury de professionnels. Celles réalisées par les élèves de la région mulhousienne, ainsi que celles de leurs homologues autrichiens, sont exposées à la Maison du patrimoine, jusqu’au 21 juin. On y retrouve également les créations des élèves ukrainiens, sous forme d’affiches.

Les maquettes sont visibles, jusqu’au 21 juin, à la Maison du Patrimoine Edouard Boeglin, 5, place Lambert, tous les jours de 13h30 à 18h30. Entrée libre.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR