M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Vœux du maire : « Produire une ville durable, globale et désirée » | M+ Mulhouse

Vœux du maire : « Produire une ville durable, globale et désirée »

17 janvier 2019 à 21h14 par 1 6030

La cérémonie des vœux du maire aux Mulhousiens a eu lieu ce jeudi soir, au Palais des sports. Pour l’occasion, Michèle Lutz était accompagnée de l’artiste et facilitateur graphique Frédéric Bellier, qui a illustré en direct les différentes thématiques abordées par le maire.

Devant quelque 2 500 personnes, Michèle Lutz a tout d’abord tenu à rendre hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg, le 11 décembre dernier, avant de revenir sur l’autre sujet « chaud » de la fin d’année : la crise des Gilets jaunes. « Un mouvement parfaitement inédit en France et symptomatique de l’écart qui se creuse entre l’évolution de nos sociétés et l’inertie des institutions », a analysé Michèle Lutz, avant d’évoquer le grand débat national demandé par le Président de la République, qui devrait également être organisé à Mulhouse.

« Expression démocratique »

« Nous, élus locaux, devons accompagner les citoyens dans ce débat. […] C’est le choix que nous avons fait à Mulhouse par la mise en place, depuis quatre ans, d’une politique qui propose aux habitants une expression démocratique de participation citoyenne permanente ». Faisant notamment référence à l’Agence de la participation citoyenne et aux différentes instances existantes, Michèle Lutz a également annoncé l’installation, la semaine dernière, du conciliateur de la Ville, qui a pour objectif de faciliter les rapports entre les Mulhousiens et la collectivité.

Thomas IttyMichèle Lutz a annoncé l’installation d’un conciliateur de la Ville.

Sécurité

Le maire de Mulhouse est également revenu sur une autre actualité récente, qui a cristallisé toutes les attentions : les manifestations de lycéens. « Je déplore d’abord les conséquences économiques dont les commerçants ont fait les frais et je veux dire aux casseurs qu’ils ne trouveront pas à Mulhouse un terrain de jeu sur lequel ils peuvent défier l’autorité, les institutions et l’ordre républicain », a martelé Michèle Lutz, avant de saluer le travail de l’Etat, de la Police et de la Justice, ainsi que des services de secours, de santé et de l’action sociale. « La sécurité reste la première de mes priorités, elle ne doit pas être la seule affaire de l’Etat », a poursuivi le maire, rappelant les efforts fournis par la Ville en ce sens : doublement du nombre de caméras de vidéoprotection et mise en œuvre, durant la saison estivale, d’une équipe de nuit de police municipale, afin de lutter contre les incivilités.

« L’étape du déclin inexorable est aujourd’hui derrière nous »

« Les éléments d’actualité sur lesquels il était difficile de faire l’impasse ne doivent pas pour autant hypothéquer l’avenir de Mulhouse », a lancé Michèle Lutz, se lançant dans une présentation des perspectives pour le Mulhouse de demain, autour de quatre défis constituant une solide trame de fond : social, économique, culturel et écologique. « L’étape du déclin inexorable est aujourd’hui derrière nous », a rassuré le maire, citant la construction du réseau de tram, le développement de la Zac Gare  ou encore la modernisation des campus universitaires comme autant d’exemples témoignant de la capacité du territoire à se renouveler. L’intérêt porté par les investisseurs et les promoteurs pour Mulhouse et son agglomération sont autant de voyants au vert pour la poursuite du développement de l’attractivité du territoire.

Frédéric BellierL’artiste et facilitateur graphique Frédéric Bellier a illustré les propos du maire en direct.

Secteur Gare

« Deux nouveaux immeubles d’affaires seront construits sur le site de la gare », a annoncé le maire, égrenant ensuite les autres projets sur le secteur, parmi lesquels la démolition de la dalle de la Gare, la création d’un ensemble immobilier à proximité de la CCI, ou encore l’aménagement des berges du canal, en lien avec VNF, jusqu’à l’Almaleggo, autre symbole du dynamisme et de l’intérêt pour la Cité du Bollwerk. Du côté du quartier Fonderie tout proche, plusieurs projets sont également en cours, à commencer par le KmØ, qui ouvrira ses portes prochainement, de la future installation de la Maison des industries et métiers de la metallurgie, ainsi que de la destruction prochaine de la tour Adoma, quai d’Alma.

Diagonale verte et logement

Michèle Lutz est également revenue sur le projet Mulhouse Diagonales, déjà évoqué lors de ses vœux 2018 et dont les premières réalisations devraient voir le jour dans les prochains mois, « avec la création d’une passerelle quai des Pêcheurs et l’installation d’une aire de jeux sur les berges de l’Ill ». A l’instar de cette diagonale verte traversant la ville de part en part, de nombreux projets urbains vont fleurir, aux quatre coins de la ville, notamment dans les quartiers du Drouot et des Coteaux, pour lesquels des moyens exceptionnels seront investis, en lien avec l’Etat et m2A : « Chaque Mulhousien a droit à un logement digne et fonctionnel, à un cadre de vie agréable et à l’accès à des services publics et équipements de proximité », a poursuivi Michèle Lutz, avant d’évoquer les évolutions d’un autre grand secteur de la ville, le quartier Briand. Après la transformation de l’ex friche Safi-Lofink en « tiers lieu d’innovation social », c’est tout le quartier qui devrait faire l’objet d’une réflexion. A deux pas de l’avenue Briand, le site DMC est en plein renouveau, avec Motoco et, d’ici l’année prochaine, le plus haut mur d’escalade d’Europe…

Thomas IttyL’Orchestre symphonique de Mulhouse, accompagné de huit musiciens du Conservatoire, ont donné leur traditionnel concert des voeux.

Poursuite du plan école

« Nous poursuivrons bien entendu l’offre d’un service public de qualité, à la hauteur des attentes des Mulhousiens », a complété Michèle Lutz, s’engageant à poursuivre le Plan école et à le compléter par la création d’une école expérimentale. Au niveau culturel, l’offre va également s’étoffer, avec l’ouverture, en lieu et place de l’ancienne gare de Dornach, du Cluster de musiques actuelles, et du Centre social du Drouot. Ces grands chantiers seront intégrés, d’ici l’été, dans un projet urbain , auquel les Mulhousiens seront invités à contribuer, avec un objectif fort affiché par Michèle Lutz, en guise de conclusion : « Produire une ville enthousiasmante, parce qu’elle le vaut bien. Produire une ville durable, globale et désirée. »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR