M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Université : un spectromètre au service de la chimie moléculaire | M+ Mulhouse

Université : un spectromètre au service de la chimie moléculaire

6 mars 2019 à 10h42 par 1 3890

Le Laboratoire d’innovation moléculaire et applications, basé à l’Ecole de chimie de Mulhouse, a acquis un nouveau Spectromètre à résonance magnétique nucléaire. Un investissement qui permet au laboratoire et à l’université de maintenir leur niveau d’excellence.

Depuis sa création, il y a près de deux siècles, l’Ecole de chimie jouit d’une excellente réputation. Devenue Ecole nationale supérieure de chimie de Mulhouse (EnscMu), elle forme aujourd’hui des ingénieurs et entend bien rester à la pointe, en matière de formation et de recherche. C’est pourquoi le Laboratoire d’innovation moléculaire et applications (Lima), situé dans les locaux de l’EnscMu, s’est récemment dotée d’un nouveau Spectromètre à résonance magnétique nucléaire (RMN).

Plus grand laboratoire du Grand Est

« Le Lima est le plus grand laboratoire dédié à la chimie moléculaire dans le Grand Est, expose son directeur, Frédéric Leroux. Il emploie 90 personnes à Mulhouse et Strasbourg et est sous tutelle de l’UHA, de l’Université de Strasbourg et du CNRS. » Créé en 2018, ce laboratoire a pour ambition de structurer la chimie moléculaire alsacienne, d’augmenter l’attractivité des chercheurs, mais aussi de participer au développement économique du territoire. « Il y a pas mal de gens qui ont envie de venir travailler dans ce laboratoire, expose Eric Dufourc, le directeur adjoint scientifique à l’Institut de Chimie du CNRS. Ce qui attire, c’est la qualité des équipements et les chercheurs demandent à venir au Lima, qui se distingue par son excellence. »

Structure moléculaire

En plus d’accroître l’intérêt des chercheurs pour le Lima, l’acquisition du nouveau spectromètre RMN va permettre aux étudiants, aux chercheurs et aux entreprises partenaires d’aller plus loin dans leurs analyses : « Le spectromètre sert à déterminer la structure moléculaire des molécules qui nous entourent, cela peut être un médicament comme un morceau de pneu, présente Jean-Philippe Goddard, le directeur adjoint du Lima. Nous l’utilisons dans le cadre de contrôles qualité, de suivi de production, pour être sûrs que les réactions chimiques soient les bonnes. »

12 000 analyses

Cet équipement, qui a nécessité un investissement de plus de 700 000 euros, fonctionne 24 heures sur 24 et devrait être utilisé 330 jours par an, avec plus de 12 000 analyses à la clé. A l’occasion de l’inauguration du spectromètre, ce mardi 5 mars, le maire de Mulhouse Michèle Lutz a salué « ce nouvel équipement de haute technologie, qui contribue au maintien à un niveau d’excellence de l’école de chimie. Cela conforte la recherche et la formation mulhousiennes dans un contexte de concurrence internationale ».

+ d’infos sur lima.unistra.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR