Suivez-nous :
Un Tep scan « aux performances révolutionnaires » à l’hôpital Emile Muller | M+ Mulhouse

Un Tep scan « aux performances révolutionnaires » à l’hôpital Emile Muller

24 octobre 2018 à 18h37 par 1 2760

Dédié notamment au diagnostic et au suivi du cancer, un Tep Scan nouvelle génération numérique a été mis en service au sein du plateau technique du service de médecine nucléaire de l’hôpital Emile Muller. Concentré de technologie, il fait partie des rares appareils de ce type existant à l’échelle mondiale.

Installé à la mi-septembre au cœur du plateau technique du service de médecine nucléaire de l’hôpital Emile Muller, le Tep scan nouvelle génération est entré en service, début octobre, en remplacement de l’ancienne machine analogique.

Combinant les techniques du scanner et de la tomographie par émission de positons, ce nouvel équipement à la technologie de premier plan est utilisé, comme l’explique le Dr Rust, coordinateur du Groupement de coordination sanitaire (GCS) de Haute Alsace, pour diagnostiquer la présence de tumeurs cancéreuses, détecter une récidive de cancer, évaluer l’efficacité des traitements par chimiothérapie ou radiothérapie ou cibler les tissus cancéreux dans la perspective d’un traitement par radiothérapie ».

Nouveaux examens

Et le corps médical de s’enthousiasmer sur les nouvelles possibilités offertes par ce concentré de technologie. « Sa mise en service va permettre, dès 2019, de développer de nouvelles applications pour réaliser des examens médicaux, jusque-là réservés aux centres universitaires, comme le diagnostic avancé de certaines tumeurs (prostate, tumeurs endocrines) mais aussi dans le cas d’examens cérébraux (démence, Alzheimer…) », poursuit le Dr Rust.  

Première française

Fabriqué aux Etats-Unis par General Electric Healthcare, le DISCOVERY MI5 (nom de code du modèle de Tep scan choisi) permet notamment de recueillir une qualité d’images accrue et plus précise que les clichés fournis lors des examens par IRM ou scanner, d’augmenter la détection des lésions cancéreuses de petites tailles mais aussi de réduire la durée de l’examen et, plus encore, la dose de produit radio-pharmaceutique administrée au patient, qui se traduit par moins d’irradiation pour ce dernier. « Ce nouveau Tep Scan installé à Mulhouse est une première française, une deuxième en Europe et fait partie des rares appareils existant dans le monde avec ce niveau de technologie », souligne Catherine Ravinet, directrice générale par intérim du GHR Mulhouse Sud-Alsace (GRHMSA).

3 millions d’euros

Un nouvel équipement innovant, donc, avec un montage financier qui l’est tout en autant, fruit d’un partenariat public-privé, sous l’égide du Groupement de coopération sanitaire de Haute-Alsace réunissant le GHR Mulhouse Sud-Alsace, la Fondation de la Maison du Diaconat de Mulhouse et les Hôpitaux Civils de Colmar. Le coût d’acquisition s’élève à plus de 3 millions d’euros, incluant la location et la maintenance de l’appareil. « Avec ce Tep scan, nous possédons désormais à Mulhouse, le nec plus ultra aux performances révolutionnaires à destination des patients haut-rhinois et des départements limitrophes, conclut Olivier Muller, directeur du Diaconat Roosevelt. L’acquisition de cet équipement partagé démontre que si seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin. » Une « coopération entre établissements publics et privés pour le bien des patients » dont se félicite aussi Nicolas Schandlong, directeur des affaires juridiques et des usagers des Hôpitaux Civils de Colmar.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR