M+ supplément thématique : « Mulhouse, grandeur nature ! »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Tribunes Janvier-Février 2018 – M+ thématique « Mulhouse destination shopping »

Groupe majoritaire En avant Mulhouse !
LE COMMERCE À MULHOUSE, QUE DE CHEMIN PARCOURU !

Lorsqu’en 2011, le projet Mulhouse Grand Centre fut mis en place, ce sont 36 millions d’euros qui ont été engagés par la Ville de Mulhouse sur son centre-ville, axés sur l’habitat, les espaces publics, les déplacements au service du commerce.

Les Mulhousiens ont pu voir leur centre-ville se métamorphoser, s’embellir, renforcer son offre commerciale par l’installation de nouvelles enseignes, de nouveaux investisseurs. La stratégie mise en place pour renforcer l’attractivité commerciale du centre-ville porte ses fruits ; elle a permis de renverser la tendance puisque le taux de vacance au centre-ville a baissé de 44%. Il se situe aujourd’hui autour de 9%, la moyenne nationale se situant autour de 11%. La dynamique commerciale mulhousienne
est réelle, car depuis 6 ans, nous voyons, non seulement, l’offre monter en gamme, mais aussi se diversifier. Ces commerces, portés à 75% par des commerçants indépendants, témoignent d’une réelle marque de confiance à Mulhouse. Depuis 6 ans ce sont 417 ouvertures au centre-ville, les 2 dernières enseignes ayant ouvertes encore tout récemment, sont MAC rue du Sauvage, enseigne de cosmétique et Søstrene Grene au centre commercial Porte Jeune pour la décoration.

L’offre en alimentaire qui avait perdu en proximité, principalement portée par les artisans et quelques enseignes, se développe et se diversifie à nouveau en centre-ville avec l’installation par exemple dans la galerie Engelmann de Biocoop. Elle est renforcée par les marchés hebdomadaires de Mulhouse : marché du canal couvert, place de la Paix et place du Rattachement dans le quartier de Bourtzwiller. Le commerce mulhousien, c’est aussi celui qui se situe dans les quartiers périphériques du centre-ville qui contribuent à leur animation et la Ville y porte aussi une grande attention. C’est ainsi qu’une étude est en cours dont l’objet traite de la redynamisation du commerce du secteur Aristide Briand et intégrant le marché du canal couvert.

La Ville accompagne également par un travail de réflexion engagé depuis le début de l’année, les commerçants de la rue de Bâle, regroupés en association, pour redonner vitalité et attractivité à cette rue commerçante, à l’image de la rue d’Altkirch. Enfin au printemps prochain, à l’initiative de la Ville, l’Office du Commerce et de l’Artisanat ouvrira ses portes en plein coeur de ville et avec le soutien de la Chambre de Commerce et d’Industrie Sud-Alsace et la Chambre des Métiers d’Alsace. Il y regroupera le service Commerce et Artisanat de la Ville de Mulhouse, l’association les Vitrines de Mulhouse pour une proximité renforcée mais permettra aussi l’accueil de tous les acteurs du commerce qu’ils soient professionnels ou tout simplement consommateur.

Les Mulhousiens doivent être fiers de l’attractivité et du dynamisme commercial de leur ville, les visiteurs sont étonnés, ravis et n’hésitent pas à le faire savoir. Mulhouse est régulièrement mise en avant par la manière dont elle a appréhendé les difficultés de son centre-ville et du commerce et les résultats obtenus. Le commerce renforce l’activité économique, c’est de l’emploi, il contribue au rayonnement de Mulhouse par son dynamisme et donc à son attractivité. C’est encourageant, mais comme rien n’est jamais acquis, nous maintenons les efforts, restons mobilisés et vigilants. Mulhouse a besoin de tous, a besoin de vous, pour défendre sa position vis à- vis d’une concurrence territoriale qui se renforce !

Michèle Lutz et toute l’équipe municipale vous présentent leurs meilleurs voeux. Nathalie MOTTE, adjointe au maire déléguée à l’Attractivité commerciale

Mulhouse Solidaire et Fraternelle
POUR UNE POLITIQUE D’ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE INTERCOMMUNALE

Avec près d’un rideau sur dix baissé, la vacance commerciale touche fortement les centres des villes moyennes en France. Ce phénomène de dévitalisation des centralités est préoccupant tant le commerce participe à la vie de la cité et qu’il la façonne en grande partie. Le taux de vacance des commerces à Mulhouse ne fait pas exception à la situation nationale. Les travaux de Mulhouse Grand Centre commencent à porter leurs fruits.

L’ouverture du Conservatoire au début de l’année 2018 au coeur de la ville, l’installation de nouvelles enseignes ne doivent pas faire oublier la réalité de la situation mulhousienne. Le centre Porte Jeune continue à se vider de ses occupants de manière préoccupante, la situation de la Tour de l’Europe devient menaçante, les boutiques de commerçants indépendants disparaissent,
l’accessibilité de certains locaux reste problématique, les horaires d’ouverture inadaptés aux attentes des clients.

S’il est vrai que le commerce est d’abord l’affaire des commerçants, il revient aux élus, responsables de la ville et de l’intercommunalité d’engager et de mettre en oeuvre une stratégie globale adaptée à la situation de leur territoire et de leur ville centre. Les dernières annonces d’ouverture de salles de cinéma en périphérie montrent qu’un travail de coopération est nécessaire à l’échelle de l’agglomération pour que les politiques de revitalisation commerciale du centre-ville ne soient plus envisagées de manière isolée. Et que s’opère une vraie complémentarité entre l’offre du centre-ville et celle de la périphérie.

Claudine BONI DA SILVA, Thierry SOTHER, Dominique CAPRILLI, Malika SCHMIDLIN BENM’BAREK, Hassan BINICI

Mulhouse Positive, élus socialistes, démocrates et écologistes
BONNE ANNÉE 2018, MULHOUSE !

Notre groupe salue la désignation, pour la première fois, d’une femme en tant que maire de Mulhouse. Nous regrettons que cette succession se soit faite sans que les Mulhousiens n’aient été, une nouvelle fois, en mesure de s’exprimer et de désigner euxmêmes
leur maire. Nous espérons que cette fin de mandat se traduira par un véritable changement d’état d’esprit et de comportement à la tête de la Ville.

Comme les Mulhousiens, nous jugerons, sans a priori, à ses actes la gestion de la nouvelle première magistrat de notre Ville. Dans un contexte budgétaire difficile pour les collectivités locales sur le plan national, les finances de notre Ville se caractérisent notamment par l’absence de marge de manoeuvre sur le plan des investissements laissée en héritage par son prédécesseur et la nécessité de limiter les dépenses de fonctionnement. Dans l’intérêt de notre Ville nous souhaitons que les relations entre la Ville et m2A retrouvent la sérénité et l’état d’esprit de coopération confiante qui avaient été altérées par des attitudes inappropriées de l’ancien maire de Mulhouse lors de la succession à la tête de l’agglomération.

PS : nous nous réserverons le droit de continuer de nous exprimer dans cette tribune sur le thème de notre choix sans nous le laisser imposer par la municipalité.

Cléo SCHWEITZER, Bernard STOESSEL, Emmanuelle SUAREZ, Darek SZUSTER, Djamila SONZOGNI

Mulhouse ensemble
COMMERCES MULHOUSIENS : QUEL AVENIR ?

Mulhouse est en pleine mutation. Les friches font place à l’ouverture de nombreuses enseignes. Néanmoins notre ville reste une ville pauvre. La mutation économique est aujourd’hui encore partiellement un échec. De plus, la fiscalité locale n’a cessé d’augmenter pour les entreprises. Il n’existe pas une véritable stratégie économique commerciale à l’échelle de la ville. Le commerce de proximité est encore absent dans de nombreux quartiers. En fait, ce qui manque c’est un conseil économique de la Ville regroupant commerçants et chefs d’entreprises ayant une véritable visibilité et un réel rôle décisionnel. Ceux qui investissent, sont ceux
qui créent la richesse et de l’emploi.

Le dynamisme des commerces est un moteur pour une ville. Les acteurs économiques doivent pouvoir se rencontrer et échanger, il y a de véritables pépites dans le monde économique mulhousien. Ce qui manque c’est un lien entre toutes les initiatives locales déjà
existantes.

Martine BINDER, Patrice ZURCHER, Patrick BINDER

Front National

NON-PARVENUE

Karine LUTTRINGER

 

 

Print Friendly, PDF & Email
M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR