M+ supplément thématique : Éducation, les enfants d’abord !
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Handicap : une séance à l’école du sport de Mulhouse | M+ Mulhouse

Handicap : une séance à l’école du sport de Mulhouse

9 octobre 2017 à 12h00 par 1 5930

Voilà 20 ans maintenant que l’école du sport, portée par l’Association sport fauteuil (ASF) Mulhouse, propose aux personnes handicapées de se retrouver chaque mercredi pour une séance sportive. Handbike, boccia, rugby ou basket fauteuil sont au programme de ces rendez-vous hebdomadaires. M+ était en reportage à la séance du mercredi 4 octobre.

Mercredi 14h. Me voilà au Centre de rééducation de Mulhouse entourée d’une trentaine de personnes pour une séance de l’école du sport, seul club sportif destiné aux personnes handicapées. Ici, les membres s’inscrivent à l’année. Pour 20 €, ils viennent pratiquer différents sports en fauteuil, chaque mercredi de 14h à 16h. C’est parti pour une séance.

14h15. Echauffement et préparation

Tout le monde sur le stade. Profitant de la journée ensoleillée, Patrick Moyses, président de l’ASF et entraîneur de l’école des sports, propose une dernière séance en extérieur. Les accompagnants (parents, frères, sœurs…) sortent les handbikes et préparent le matériel, tandis que Jonathan, éducateur sportif, emmène les jeunes sportifs sur le parcours de motricité. Petite montée, circulation sur des sols aux textures différentes, tout le monde s’échauffe durant 15 minutes. « Le parcours ludique apprend aux jeunes à manoeuvrer les fauteuils sur différentes surfaces et à gagner en habileté dans le maniement de leur fauteuil, tout en s’amusant », indique Patrick Moyses.

14h30. La séance démarre

Catherine Kohler

Une fois échauffés, direction le bord de piste. Tandis que les plus valides enfourchent les handbikes, les autres se préparent pour une séance de boccia, sport paralympique encore méconnu en France, pratiqué par les tétraplégiques et assimilés. Dérivé de la pétanque, la boccia se joue en deux équipes : à chacun sa couleur. L’adresse est de mise ! Le but est de lancer sa balle le plus près de la balle blanche, qui sert de cochonnet. Ceux qui n’ont pas la force ou la capacité de lancer la balle utilisent une rampe.

De leur côté, les handbikers se préparent, aidés des accompagnants. Ici une maman aide sa fille à monter sur le vélo, là un frère regonfle une roue, l’éducateur règle un pédalier tandis qu’une maman court chercher un casque oublié. Un cri fuse au milieu du tumulte : « Il y a moi aussi ! » L’enthousiasme et l’impatience sont palpables !

14h30, c’est parti pour une séance de hanbike !

Catherine Kohler

Jonathan, éducateur sportif, regroupe les sportifs et distribue les consignes. Jeu du chat et de la souris, fractionné, courses, durant une heure il va multiplier les exercices, destinés à travailler les départs, gagner en maniabilité, en résistance, et surtout se faire plaisir.  « Il faut avoir de la force dans les bras », confie Mélanie, une habituée de l’école du sport, avant de s’élancer. A chaque tour, Jonathan, attentif, corrige une trajectoire, donne un conseil et encourage les sportifs.

15h35. Les sportifs s’arrêtent essoufflés en bord de piste. Il fait chaud et la distribution de verres d’eau est accueillie avec enthousiasme ! C’est qu’il faut reprendre des forces avant la course finale qui clôt la séance. Le premier groupe se prépare pour cinq tours de piste. Sur le côté, le second groupe les acclame !

Hugo, 14 ans

Parmi les valides, il y a Hugo. Il y a 4 ans, il a accompagné sa soeur handicapée Théa à l’école du sport. A force d’assister aux séances et d’aider les sportifs, il s’est pris au jeu. Après un ou deux essais, il est devenu lui aussi adepte du handbike. Depuis trois ans, il vient aider le groupe et pratiquer avec eux. Une façon de partager un sport avec sa soeur, mais aussi de retrouver des sportifs devenus des amis. « Je les comprends et peux leur donner des conseils. » Et il ne manque jamais une occasion d’encourager et de motiver ses amis !

15h50. Après l’effort, le réconfort

Gateaux et boissons attendent les sportifs sur la table montée par les mamans. Aujourd’hui, on fête l’anniversaire de deux Audrey. C’est comme cela quasiment toutes les semaines ! L’école du sport est aussi et surtout une école de la vie et un moment de partage, comme le confirme Patrick Moyses :

« Le but est de faire ensemble, cet esprit familial est essentiel. Mais il s’agit aussi de démystifier le handicap. On ne vient pas ici pour se plaindre, mais pour se faire plaisir ! Durant ces deux heures, pas question de les sur-protéger, mais de les mettre en situation de réussite. »

Un Mulhousien champion de France de handbike

Enfant de l’école de sport de Mulhouse, Joseph Fritsch vient de décrocher le titre de champion de France de handbike en ligne pour la deuxième année. Son nom était dans toutes les bouches le week-end dernier. Une fierté pour tous les membres de l’association et une source de motivation évidente pour tous les sportifs. « On a gagné« , s’est exclamé Mélanie, faisant de la victoire du champion une victoire collective à l’école du sport.

16h10. Fin de séance

Ça y est, la séance est finie. Au vu de la banane qu’affichent les sportifs, l’après-midi a été apprécié. Semaine prochaine, les séances reprendront sans doute en salle. Ce sera au tour du rugby ou du basket fauteuil et de la boccia, avec des entraînements pour améliorer le maniement du fauteuil, gagner en dextérité, réaliser des marches arrières… Autant d’exercices qui seront utiles dans la vie de tous les jours !

+ d’infos sur le site de l’ASF ou sur  la page Facebook de l’ASF

Mots-clés : , , , ,

Discuter

Laisser un commentaire