Suivez-nous :
Rock : Syndrom survitaminé « made in Mulhouse » ! | M+ Mulhouse

Rock : Syndrom survitaminé « made in Mulhouse » !

14 mai 2019 à 17h11 par 1 0750

Concerts à gogo, nouvel EP, programmation au festival Hellfest… Le groupe mulhousien de popcore Syndrom est à l’affiche de la soirée Locomotiv’ de ce samedi 18 mai au Noumatrouff.  

Quelle vitalité ! Il suffit de consulter le compte Facebook de Syndrom pour se rendre compte de l’activisme du groupe mulhousien. Un activisme qui ne se limite pas à changer régulièrement sa photo de profil mais qui révèle que le groupe a pris son petit envol depuis février 2018, date de la création du nouveau combo. De concerts dans les bars à des premières parties ou des festivals bien sentis dans les salles labellisées musiques actuelles du Grand Est (Noumatrouff, Atelier des Môles, Grillen… ), en passant par des escapades en Allemagne (Le Sternen à Auggen), nos quatre Mulhousiens et Mulhousiennes ont emmagasiné la bagatelle de 50 dates en un peu plus d’un an.

 « On fait de la musique pour la jouer live, expliquent Clelia et Louison, respectivement chanteuse-guitariste et batteur, du haut de leurs 22 printemps. Si on ramait un peu pour trouver des dates à nos débuts, au fil du temps, c’est devenu plus facile d’enchaîner les concerts, le bouche-à-oreille aidant. On a tous la vingtaine, c’est maintenant que ça se passe ! »

Mélodique et explosif

Samedi 18 mai, Syndrom sera l’un des sept groupes à l’affiche (lire ci-dessous) du festival Locomotiv’ au Noumatrouff. L’occasion d’une jolie release party marquant la sortie de leur deuxième EP « You’ll get used to pain ». « A la différence du premier réalisé un peu à l’arrache, ce nouvel EP nous ressemble et on espère bien qu’il nous ouvrira des portes. Notre style musical a évolué par rapport à nos débuts, fin 2016, on ne joue d’ailleurs plus certains titres de cette époque », soulignent les deux complices. Leur son ? De la popcore ! Comprenez pop pour le côté mélodique et hardcore pour le côté explosif. Une dualité bien représentée par Clelia, dont la voix d’apparence très sage se transforme en de surprenantes vocalises qui déboîtent dans les refrains les plus énervés. La sortie de « You’ll get used to pain », disponible également sur les principales plateformes musicales, s’accompagne des incontournables casquettes et t-shirt, côté marchandising, alors qu’un clip est en préparation pour juin.

« On a fait des bonds ! »

J. Mercier

Mais le meilleur – et sans faire injure à la soirée Locomotiv’ de ce samedi – est peut-être à venir le 22 juin prochain. Date à laquelle Syndrom jouera sur la Hellstage du mythique Hellfest, le rendez-vous de tous les amoureux de métal et de hard-rock. Le graal ? « Quand on nous a appelé pour nous l’annoncer, on a fait des bonds tellement on était surpris et contents. C’est juste génial de pouvoir nous produire à ce festival ! », expliquent les musiciens de Syndrom, qui nagent depuis l’officialisation de cette date, entre « plein bonheur et stress ». Mais pour l’heure, tous les regards des membres du groupe convergent vers ce samedi 18 mai au Noumatrouff.

Tremplin

« Nous nous produirons à 23h dans le club, nous sommes très contents de rejouer au Noumatrouff, quasiment un an, jour pour jour, après notre précédent concert, lors du tremplin Chipo’Zik. Le Noumatrouff nous soutient de manière active : on y répète, on va y faire une résidence et on reçoit quantité de précieux conseils », résument Clelia et Louison. Et qu’on se le dise : si Syndrom ne fait pas forcément dans la dentelle sur scène, il ne se cache pas non plus, question ambition. « On espère vivre, à terme, de notre musique. On fait en tout cas tous les efforts pour aller vers la professionnalisation. Et là aussi, on espère que notre concert du Hellfest nous servira de tremplin. »

Au Noumatrouff ce samedi, puis au Hellfest (22 juin), Syndrom se produira, entre temps, à l’Ed&n Fest à Sausheim (14 juin) et à L’Elastic Bar à Strasbourg (15 juin), avant une tournée prévue à l’automne.

+ d’infos Facebook/BandSyndrom/

Locomotiv : un samedi 100% rock et métal

Le Noumatrouff a pris la belle habitude de concocter, une fois par trimestre, ses soirées Locomotiv’ consacrées aux groupes régionaux. Ce samedi 18 mai ne dérogera pas à la règle avec pas moins de sept groupes à l’affiche se relayant sur les scènes de la grande salle et du club, en partenariat avec Radio Eponyme. L’occasion d’écouter notamment Syndrom, Fall of death (en vidéo ci-dessous), qui sortira aussi son nouvel album, et le métal punk de Tess. A suivre également : Oural (melodic hardcore), Skahinall (rock / metal), Dusty Pain (heavy / trash metal) et Howl Of Tides (metalcore).

Samedi 18 mai à partir de 19h30 au Noumatrouff. Entrée libre. + d’infos sur noumatrouff.frFacebook

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR