M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Pouponnière de l’Ermitage : un chantier XXL | M+ Mulhouse

Pouponnière de l’Ermitage : un chantier XXL

22 mars 2017 à 17h56 par 2 1390

Impossible de longer la rue du Jardin zoologique, au cœur du Rebberg, sans la voir… Démarrée il y a deux ans, la construction de la nouvelle pouponnière de l’Ermitage fait partie des chantiers XXL mulhousiens. D’ici un an, au printemps 2018, les enfants de la pouponnière, créée en 1922, prendront possession des plus de 2 000 m² du nouveau bâtiment pensé exclusivement pour eux. Imaginé par le cabinet DRLW Architectes, en lien avec les professionnels de l’Ermitage adeptes de la pédagogie Pickler, du nom de la célèbre pédiatre hongroise, le projet architectural, résolument contemporain, se veut ambitieux.

DR Ce nouveau lieu offrira 38 places aux enfants de 0 à 5 ans, en grande carence éducative et affective.

Ses formes, sa luminosité, ses matériaux utilisés, ses terrasses et notamment ses maisons de vie en plein cœur de vastes espaces verts offriront, pour le président de l’association de l’Ermitage Jean-Marie Nass, « un cadre sécurisant et maternant aidant à la construction du soi et à l’épanouissement des enfants de 0 à 5 ans placés en situation de grande souffrance affective et éducative. »

« Il s’agit d’amener les enfants à se construire sur le plan psychique et physique avec l’objectif d’un retour, à terme, dans la cellule familiale », poursuit Jean-Marc Dezeque, directeur de la pouponnière.

DÉFIS TECHNIQUES

DR Vue aérienne de la nouvelle pouponnière.

Construite en contrebas du « Château » de l’Ermitage, ne répondant plus par la force de l’âge à toutes les normes de sécurité et d’accessibilité, la nouvelle pouponnière représente aussi un vrai défi sur le plan de la construction. « Nous avons été confrontés à des problématiques d’insuffisance de portance du sol. Cela nous a amené à construire un mur de soubassement en soutien du bâtiment existant, le chantier a pris 12 mois de retard, souligne Claude Kesser, pdg de l’entreprise générale mulhousienne CKD. Les caractéristiques techniques du bâtiment, avec notamment ses voiles de béton courbes de 3,80 m de haut, représentent aussi de vrais challenges techniques… » Le gros œuvre désormais terminé et le rez-de-chaussée construit, le chantier se focalise désormais sur la réalisation du premier étage, avant le rez de parc. Coût de cette réalisation : 8 millions d’euros avec l’aide du Département du Haut-Rhin. « Ce projet accorde le plus beau aux plus faibles », a commenté le maire de Mulhouse Jean Rottner à l’occasion de la dernière visite de chantier.

QUID DU « CHÂTEAU » DE L’ERMITAGE ?

Avec la mise en service, au printemps 2018, de la nouvelle pouponnière de l’Ermitage, le devenir du « Château de l’Ermitage », qui a accueilli depuis 1922 des générations d’enfants,  était en réflexion depuis quelques temps. En accord avec la Ville de Mulhouse, l’association de l’Ermitage deviendra un Pôle de recherche et de formation dédié à la petite enfance. Parmi les structures qui devraient intégrer le lieu, l’Institut supérieur social de Mulhouse (ISSM) pourrait y délocaliser certaines de ses formations. L’ouverture du lieu est prévue en septembre 2018.

+ d’infos : www.ermitagemulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR