M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

« Nous voulons donner de l’espace aux rêves ! » | M+ Mulhouse

« Nous voulons donner de l’espace aux rêves ! »

31 mai 2019 à 10h39 par 6710

Implantée au cœur du quartier Drouot, l’association des Ateliers de la piste Achille Zavatta permet à plus de 2 000 personnes de s’initier ou de se perfectionner aux arts du cirque, chaque année…

Au départ, au tout début des années 90, la piste aux étoiles menant à ce succès n’était pourtant pas tracée. « Le projet est né de la Politique de la Ville et de la Prévention spécialisée, en 90, se souvient Dominique Vignaud, le fondateur de l’école de cirque. Je proposais des ateliers d’art clownesque en direction d’enfants et d’ados en difficulté des quartiers Wolf et Wagner. Le projet s’enracinait et apportait une aide à ces jeunes, qui n’allaient pas bien ».

800 élèves en loisir

Après le succès rencontré par ces ateliers de cirque, Dominique Vignaud en est convaincu : le cirque peut s’avérer être un levier pour des jeunes issus de quartiers difficiles. L’association des Ateliers de la piste, parrainée par Achille Zavatta lui-même, voit le jour en 1994 et investit ses locaux du Drouot cinq ans plus tard. « Il a parrainé notre projet de son vivant, il était très sensible à l’aspect social du projet », poursuit Dominique Vignaud. Un volet social qui constitue l’ADN de l’association mulhousienne. En effet, si près de 800 élèves pratiquent le cirque en loisir, ils sont plus de 1 200 à fréquenter l’école sur des temps scolaires ou en accompagnement social.

Lutte contre le décrochage scolaire

« Nous collaborons notamment avec des collèges mulhousiens dans le cadre d’un projet de lutte contre le décrochage scolaire, expose Sandra Maucieri, la directrice des Ateliers de la piste Achille Zavatta. Nous intervenons auprès d’élèves en très grande difficulté scolaire et nous servons du cirque pour les aider à retrouver confiance en eux. Et nous avons des résultats ! Les enseignants ressentent des améliorations, ils ont plus confiance en eux, travaillent plus et ont de meilleures notes ! » « Ici, il n’y a pas de compétition, pas de jugement, chacun donne le meilleur de lui-même », poursuit le fondateur de l’école, qui intervient également auprès de personnes en situation de handicap.

« La fantaisie a toute sa place »

Tout au long de l’année, huit salariés (dont trois éducateurs spécialisés) permettent à tous de pouvoir s’adonner aux joies du cirque, sous toutes ses formes : jonglage, trapèze, cerceau aérien, trampoline, monocycle, mime, chorégraphies… « Le but est d’apprendre à s’amuser et à travailler pour obtenir un résultat », expose Sandra Maucieri. Avec le sens de la formule, Dominique Vignaud conclut : « Ici, il n’y a pas de côté académique, la fantaisie a toute sa place. Nous voulons donner de l’espace aux rêves ! »

+ d’infos sur www.ateliersdelapiste.fr et sur Facebook.

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR