M+ supplément thématique : la participation citoyenne
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Mulhouse, terrain fertile pour le cinéma ? | M+ Mulhouse

Mulhouse, terrain fertile pour le cinéma ?

12 septembre 2017 à 11h50 par 1 3710

Atomic Panda vs killer coccinelles, Quand les poules ont eu des dents… Plus le temps passe, plus Mulhouse accueille des tournages de films, séries ou webséries. La présence d’équipes de tournages dans la Cité du Bollwerk est le fruit d’une politique volontariste de la part de la collectivité, qui y voit de nombreux avantages.

C’était il y a deux semaines : de nombreux gendarmes et militaires s’affairaient sur le site DMC, l’air inquiet. Pas d’inquiétude, leur présence n’était pas due à un fait divers sordide mais est plutôt en lien avec les nombreux techniciens, preneurs de son et caméras les entourant. C’est, en effet, au courant du mois d’août que Mulhouse a accueilli le tournage d’Atomic panda vs killer coccinelles. « Nous tournons cette websérie qui raconte l’histoire d’un panda géant, qui a muté en construisant son nid dans une centrale nucléaire », confie Paviel Raymont, le directeur de production de cette série qui sera diffusée sur Studio4, une émanation de France Télévisions. Ainsi, une semaine durant, les 25 techniciens, 9 comédiens et 50 figurants ont évolué à Mulhouse et dans sa région.

« A DMC, ce qui nous arrange, c’est d’avoir plusieurs décors sur un même lieu. Mais nous avons aussi tourné dans la forêt de la Hardt, à la centrale thermique de Didenheim, à Eschentzwiller », poursuit Paviel Raymont, qui souligne la « politique d’accueil volontariste des tournages de Mulhouse ».

Bienvenue chez les Ch’tis et Plus belle la vie

En effet, en creusant un peu, on se rend compte que le tournage d’Atomic panda vs killer coccinelles n’est pas une exception cette année : en janvier, un long métrage turc était tourné dans la cité du Bollwerk, tandis qu’un court métrage, Quand les poules ont eu des dents, a été tourné en février. « Depuis 15 ans, le cinéma est une aubaine pour les territoires, explique Christophe Devillers, responsable de la structuration de l’accueil des tournages, au sein de Mulhouse Alsace Agglomération. Cela en termes d’image véhiculée, de fierté des habitants, mais aussi de dynamique économique du territoire. » Il suffit de se souvenir du succès populaire de Bienvenue chez les Ch’tis pour comprendre comment un film peut attirer l’attention sur un territoire et ses habitants. « Grâce à Plus belle la vie, Marseille a complètement rénové un quartier, construit des studios… Ça peut aller loin », constate le « Monsieur Cinéma » de m2A.

Thomas IttyLe tournage d’Atomic Panda vs killer coccinelles, à DMC.

Retombées économiques

Si Mulhouse et son agglomération sont encore loin du succès de Marseille, la collectivité se plie en quatre pour accueillir des tournages, en lien avec la Région et son Bureau d’accueil des tournages, qui est la porte d’entrée pour les producteurs. « Lorsqu’un producteur fait un film, il lance un appel dans toute la France », confie Christophe Devillers. Charge ensuite à chaque territoire, via ses outils, de répondre au mieux, afin de voir des acteurs investir son terrain pour espérer profiter de retombées économiques ou d’image. Pour Atomic Panda vs killer coccinelles, une aide financière a été attribuée, « nous les avons aussi aidés à trouver des hébergements, mis des véhicules à disposition, facilité des contacts et proposé des décors », poursuit Christophe Devillers, qui insiste sur le fait « qu’un euro mis sur la table par une collectivité locale pour un tournage peut en rapporter sept ! »

+ d’infos sur www.atomic-panda.com

Discuter

Laisser un commentaire