Suivez-nous :
Mulhouse, future capitale des métiers des drones | M+ Mulhouse

Mulhouse, future capitale des métiers des drones

21 juin 2019 à 16h00 par 3 2062

L’Ecole 22, première école civile française de formation aux métiers des drones, a été présentée officiellement, ce vendredi 21 juin à la Cité du numérique KMØ, devant un imposant parterre d’acteurs civils et militaires de la sécurité.  

On connaissait l’école d’e-sport PowerHouseGaming, lancée il y a trois ans à Mulhouse. Il faudra compter, à partir du mois de septembre, avec l’Ecole 22, première école civile française de formation aux métiers des drones. Ce vendredi matin à KMØ, qui accueillera la future école, c’est devant un parterre impressionnant de décideurs des domaines de la sécurité, de la prévention et de la lutte contre les sinistres (armée, police nationale, gendarmerie, police municipale, douanes, sapeurs-pompiers…) que s’est déroulée la présentation officielle de l’Ecole 22 mais aussi d’Apex Drone, entreprise partenaire, venue présenter ses « solutions innovantes en matière de gestions de crise en temps réel » comme l’a expliqué, démonstrations à l’appui, son PDG Laurent Byrs. Une manière de montrer l’étendue des applications possibles et la place que les drones sont appelés à tenir dans les prochaines années, au quotidien, dans les champs de la sécurité et de la surveillance, mais aussi de l’agriculture, de la prise de vue ou encore du BTP.

Thomas IttyLes spécialistes locaux et nationaux de la sécurité étaient réunis à KMØ.

Préparer les jeunes aux métiers de demain

Une (r)évolution que Gérald Cohen, co-fondateur de KMØ, ex-doyen de l’Université de Haute Alsace et partie prenante de l’Ecole 22, a parfaitement compris :

« Avec la création de cette école des métiers des drones, il s’agit de répondre aux besoins des entreprises. Il y a urgence à développer les métiers du drone car les métiers de demain sont déjà là ! Cette école est une première en France, comme l’a été PowerHouseGaming (PHG). Le monde virtuel fait partie de l’ADN des jeunes et l’écosystème KMØ est le lieu idéal pour accueillir cette école. Nous avons le devoir d’oser pour les jeunes, qui ont des activités cérébrales différentes des anciennes générations. »

Une analyse pleinement partagée par Terence Figueiredo, co-fondateur de l’Ecole 22 et fondateur de la PHG : « Les jeunes ont un cerveau qui fonctionne différemment avec un aspect du tri-dimensionnel qu’ils ont développé par le biais de certains jeux vidéo, comme Fortnite ou Rocket League. Avec l’Ecole 22, nous voulons préparer les jeunes aux nouveaux métiers ».

De gauche à droite, Terence Figueiredo le co-fondateur de l’Ecole 22 ; Laurent Byrs le PDG d’Apex Drone et Gérald Cohen, co-fondateur de KMØ.

Cursus en trois ans

Très concrètement, l’Ecole 22 accueillera ses premiers étudiants à partir de la prochaine rentrée et dispensera une formation sur trois ans, comprenant des cours en aéronautique, informatique,  robotique, droit, logistique, management de projets, télépilotage et pratiques immersives liées aux pédagogies de l’e-sport (les deux premières années), avant une troisième année de spécialisation (thermographie, photogrammétrie, sécurité, industrie, agritech, BTP…) Ouverts aux bacheliers, les recrutements sont en cours. « Nous espérons accueillir, à la rentrée, deux groupes composés de 24 élèves », confie Terence Figueiredo de l’Ecole 22, lancée également avec le partenariat de l’Institut aéronautique Amaury de la Grange (IAAG). Le début d’une nouvelle aventure qui ne fait que débuter tant les possibilités et les applications liées aux métiers du drone sont en fourmillement constant, avec des sérieuses perspectives d’emplois à la clé.

Lire également notre article du 23 avril dernier sur mplusinfo.fr + d’infos par mail : contact@ecole22.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Mulhouse, future capitale des métiers des drones

  1. bonjour , j’aurais aimé inscrire mon fils dans cette nouvelle école , je ne reçois malheureusement pas de réponse à mes emails
    quelles sont les conditions et modalités d’inscription etc etc …
    merci

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR