Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Un Mois du cerveau pour lutter contre les idées reçues | M+ Mulhouse

Un Mois du cerveau pour lutter contre les idées reçues

3 mai 2017 à 11h30 par 5930

Mettre en lumière les maladies du cerveau, pour mieux lutter contre les idées reçues et la stigmatisation, c’est l’objectif du Mois du cerveau, qui fête son dixième anniversaire cette année.

« Lorsque l’on est stigmatisé, on rajoute de la souffrance à la souffrance. La stigmatisation est le résultat d’un manque de connaissance et d’un manque de familiarité avec le trouble », explique Yann Hodé, psychiatre et co-fondateur du Mois du cerveau. Si ce dernier fête ses dix ans cette année, le contexte à sa mise en place était favorable, dès 2003, comme le rappelle Nanette Reeb, l’autre co-fondatrice et cheville ouvrière de la manifestation : « En 2003, il y a eu un colloque transfrontalier sur le handicap, en 2004, une journée festive avec conférence à La Filature… En 2007, le Dr Hodé a proposé à la Ville de faire venir l’exposition Planète Cerveau du Musée de l’Homme. C’est en 2008 qu’a eu lieu la première édition, autour de cette exposition. » Et c’est à ce moment-là que plusieurs associations ont fondé le collectif du Mois du cerveau, toujours très actif.

De nombreux partenariats

Pour déstigmatiser les maladies psychiques et neurologiques, des dizaines d’associations et de partenaires institutionnels se donnent la main, avec à la clé, l’organisation de conférences et de tables rondes, de rencontres, spectacles, expositions…

« Le Mois du Cerveau est devenu une manifestation incontournable, qui dépasse les frontières de Mulhouse »,

se félicite le Dr Henri Metzger, conseiller municipal délégué au Mois du cerveau et président du Conseil local de santé mentale, « une instance transversale entre professionnels, usagers et associations, qui œuvre pour que toute personne atteinte d’un handicap puisse vivre mieux. »

Jusqu’au 31 mai, divers lieux. Télécharger le programme complet 

Discuter

Laisser un commentaire