M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Matinée mulhousienne pour le secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance | M+ Mulhouse

Matinée mulhousienne pour le secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance

22 juillet 2019 à 17h18 par 1 0820

Le secrétaire d’Etat chargé de la Protection de l’enfance, Adrien Taquet, était en déplacement à Mulhouse, ce lundi 22 juillet, afin de découvrir les initiatives menées par deux structures mulhousiennes de la protection de l’enfance : le centre René Cayet de l’ARSEA et l’association Le Lieu.

Secrétaire d’Etat chargé de la Protection de l’enfance auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Adrien Taquet a passé la matinée à Mulhouse, ce lundi 22 juillet. Entouré de nombreuses personnalités, parmi lesquels Michèle Lutz, maire de Mulhouse, Brigitte Klinkert, présidente du Conseil Départemental et Jean-Noël Chavanne, sous-préfet de Mulhouse, le secrétaire d’Etat s’est rendu dans deux structures mulhousiennes du champ de la protection de l’enfance afin d’échanger avec les équipes et les bénéficiaires.

« Le sens de ces déplacements, c’est de voir les initiatives innovantes qui se déploient dans ces structures, afin de les déceler pour éventuellement les généraliser », explique Adrien Taquet, secrétaire d’Etat.

« La protection des enfants commence par là »

Premier arrêt pour Adrien Taquet : le foyer d’actions éducatives René Cayet, rue des Flandres, qui accueille une trentaine de garçons, âgés de 14 à 18 ans. Géré par l’ARSEA, qui compte 50 sites en Alsace et accueille au total 13 000 personnes, le centre René Cayet est le miroir des Hirondelles, un site qui accueille, lui, les jeunes filles de 13 à 18 ans, à Brunstatt. « Nous accueillons des jeunes qui ont été placés dans l’établissement, avec une double habilitation pour les mineurs en danger et les mineurs délinquants », explique M. Czajka, chef de service au foyer.

Catherine Kohler

Au fil de la visite et des échanges, engagés notamment avec des jeunes filles accueillies aux Hirondelles, ce sont les thématiques de l’autonomie, du retour progressif des enfants dans leurs foyers ou du suivi à domicile qui sont abordés. L’insertion professionnelle des jeunes ainsi que l’accompagnement et le soutien à la majorité, avec des dispositifs spécifiques portés par l’association, ont particulièrement retenu l’attention du secrétaire d’Etat. « Les sorties sèches, où l’arrêt des dispositifs quand les jeunes deviennent majeurs, sont une vraie problématique, qui doit être traitée bien en amont, souligne Adrien Taquet. Ici, l’association travaille pour outiller au mieux les parents, en évitant les séparations quand c’est possible, en travaillant sur l’autonomie… La protection des enfants commence par là. »

« Notre but : les ramener dans la vie »

Au cœur de Mulhouse, place de la République, c’est ensuite l’association Le Lieu qui a accueilli le secrétaire d’Etat pour une présentation de ses missions et des échanges. « Le Lieu est un collectif de personnes (professionnels, bénévoles, partenaires) engagé auprès des adolescents en errance et qui n’ont souvent plus confiance dans les adultes », explique Mauricette Jacquot, la présidente de l’association. « Nous allons à la rencontre des jeunes de 12 à 18 ans dont le placement par l’Aide social à l’enfance n’a pas été effectué, le plus souvent parce que ces jeunes sont en fugue ou en errance, complète Sébastien Castells, le directeur de la structure. Nous les cherchons dans leurs familles ou ailleurs, sur les réseaux sociaux, afin d’établir le contact, dans la durée. Nous n’avons pas de velléité de projets, nous sommes dans la dynamique de la rencontre, de l’établissement de la confiance avec ces jeunes, nous ne les lâchons pas. Il faut qu’ils perçoivent qu’ils sont importants pour nous. Notre but, c’est de les ramener dans la vie. »

Des propos corroborés par le témoignage des jeunes présents et qui prennent tout leur sens quand on sait que la prostitution infantile est l’une des façons de subvenir aux besoins de ces jeunes en errance. « La prostitution infantile est un sujet qui me préoccupe beaucoup. On est désormais sorti du déni sur cette question mais il reste beaucoup à faire », conclut Adrien Taquet en saluant l’investissement des travailleurs sociaux de la structure et leur manière de recréer du lien et de la confiance.

« C’est bien que le secrétaire d’Etat ait la vision, sur le terrain, des lieux, des structures et des dispositifs que nous avons sur le territoire de Mulhouse et de son agglomération, explique Michèle Lutz, maire de Mulhouse. Ces dispositifs, qui répondent à de vraies nécessités, sont encore insuffisants sur le territoire. L’harmonisation des dispositifs et leur continuité d’action sont également des sujets majeurs. »

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR