M+ supplément thématique : « Mulhouse, grandeur nature ! »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

L’essentiel du conseil municipal de Mulhouse | M+ Mulhouse

L’essentiel du conseil municipal de Mulhouse

9 mai 2019 à 18h01 par 1 1370

Mise en place d’un parcours engagement-emploi à destination des jeunes, création d’une école expérimentale, bilinguisme, motion pour la proclamation de l’état d’urgence climatique… Tels ont été les principaux points abordés lors de la séance du conseil municipal de ce jeudi 9 mai.

Parcours engagement-emploi pour les jeunes

Dans le cadre de sa politique jeunesse, la Ville souhaite faciliter les initiatives en faveur de l’émancipation des jeunes. C’est l’objet du Parcours engagement-emploi, présenté ce jeudi après-midi. En intégrant ce parcours, les jeunes s’engagent auprès d’associations partenaires de la Ville, pour y mener des missions de volontariat, d’une durée minimum de 100h. En plus de développer des savoir-faire pouvant favoriser leur accès à l’emploi, les jeunes engagés seront soutenus individuellement par la Ville, qui pourra, en contrepartie, financer le coût de leur formation BAFA ou BAFD, ou du permis de conduire. Pour cette année de lancement du Parcours engagement-emploi, 15 000€ ont été alloués, ce qui permettra à 15 jeunes de bénéficier d’un soutien financier de la Ville.

« Le parcours engagement-emploi est l’un des piliers de notre politique, expose Ayoub Bila, adjoint au maire délégué à la Jeunesse. Ces outils et ces compétences permettront à nos jeunes d’étoffer leur CV et de gagner en autonomie. »

Et le premier adjoint au maire Jean Rottner de compléter : « Aujourd’hui, ce que nous apportons, c’est une tentative supplémentaire de redonner de la confiance, de tendre la main, avec la volonté d’avancer et de donner à nos jeunes de nouvelles perspectives. »

Création d’une école publique expérimentale

Thomas Itty

« Proposer aux familles une scolarisation dans une école publique, qui aura pour vocation de permettre aux enfants de construire leur apprentissage et leur culture dans un espace rhénan et européen » : c’est l’objectif de l’école expérimentale, qui ouvrira ses portes en septembre prochain, à l’école de l’Illberg. La Ville, qui est compétente en matière d’écoles élémentaires et maternelles, souhaite donner aux élèves l’opportunité d’être immergés au quotidien dans un environnement bilingue (français-anglais, avec une troisième langue optionnelle).

« Parler l’anglais est fondamental dans toute profession. Dans les métiers de l’automobile par exemple, toutes les fiches techniques sont rédigées en anglais, commente le maire de Mulhouse, Michèle Lutz. En termes d’insertion dans l’emploi, l’anglais est absolument fondamental ! »

L’école disposera d’espaces de travail décloisonnés, pour des ateliers de co-working, et des outils numériques seront mis à disposition des élèves. Une classe maternelle et trois classes élémentaires ouvriront à la rentrée prochaine, des ouvertures complémentaires devraient se faire dès l’année suivante. « Ce projet est porté conjointement par la Ville et l’Education nationale », explique Chantal Risser, adjointe au maire déléguée à l’Education, qui ne cache pas vouloir « viser l’excellence en démultipliant les parcours d’excellence, à l’instar du bilinguisme, de la culture ou des parcours sportifs. »

Bilinguisme

Le dialecte alsacien est en recul constant. Face à ce constat, Mulhouse s’est engagée dans une démarche de renforcement de sa présence dans l’espace public, au sens large. Pour ce faire, la Ville coopère avec l’Office pour la langue et les cultures d’Alsace et de Moselle (OLCA), qui met son expertise à disposition des collectivités depuis 1994. Une subvention de 5 000€ est ainsi attribuée à l’OLCA, qui aide la Ville pour la traduction et la relecture de documents traduits en alsacien, soutient la communication en alsacien pour les manifestations ayant lieu à Mulhouse et aide à former des personnels en langue et culture régionales, notamment des agents des bibliothèques et bénévoles intervenant dans les ateliers péri-éducatifs. « Le bilinguisme est essentiel à la vitalité de notre territoire », soutient Emmanuelle Suarez, conseillère municipale déléguée à la Promotion du patrimoine municipal dans l’espace tri-national. Dans le cadre de la convention de partenariat, la Ville et l’OLCA s’engagent également à renforcer la présence de la langue alsacienne au sein de l’espace public.

Plaques de rues bilingues

Marc-Antoine Vallori

Ainsi, depuis 1991 et l’inauguration de la première plaque de rue bilingue, rue du Sauvage/Wildemànnsgass, 250 rues disposent d’une dénomination bilingue. La Dankfàvrik, commission consultative langue et culture régionales de Mulhouse, a élaboré une nouvelle liste de 66 appellations de chemins, passages, rues et boulevards, aux quatre coins de la ville. Cette liste a été validée par le conseil municipal, en vue de la mise en place desdites plaques bilingues par le service de la Voirie. Quelques exemples : Place de la Bourse / Fàbrikànta Platz, rue du Beau Regard / Altalitt Stross, rue Gallilée /  Zum Blàuia Kritz. Traductions littérales pour certains, ces noms de rues sont aussi inspirés de l’histoire ou des traditions locales.

Motion pour la proclamation de l’état d’urgence climatique

Le conseil municipal a adopté, à l’unanimité, une motion concernant l’état d’urgence climatique, faisant notamment suite aux mobilisations de centaines de jeunes dans le cadre de la grève mondiale pour le climat et de manifestations rassemblant la population dans de nombreuses villes françaises, dont Mulhouse. Mettant en lumière l’augmentation des températures mondiales, la hausse de la concentration en CO2 dans l’atmosphère, la hausse du nombre de réfugiés climatiques, ou encore la perte de biodiversité et les crises sanitaires, le conseil municipal :

–          Déclare que l’état d’urgence climatique, reconnaissant que l’atténuation des effets du changement climatique et ses graves conséquences, est une tâche de la plus haute priorité,

–          Tient compte de l’impact sur le climat ainsi que de la durabilité environnementale, sociale et économique de toutes ses activités et, chaque fois que possible, donne la priorité aux entreprises qui atténuent le changement climatique et ses conséquences,

–          Est guidé par les rapports du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sur les futures mesures de lutte contre le changement climatique, notamment en ce qui concerne les investissements visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre,

–          Demande au gouvernement de fournir à la population des informations complètes sur le changement climatique, ses causes et ses effets, ainsi que sur les mesures à l’échelle nationale pour lutter contre le changement climatique.

Parmi les autres points abordés…

La programmation politique de la ville, dans le cadre du Contrat de Ville, l’accompagnement financier des structures sportives labellisées Prescri’mouv’, soit le soutien de sept structures à hauteur de 1 500€ chacune ; le soutien individualisé des athlètes de haut niveau dans le cadre du Parcours d’excellence sportive ; la préemption de 340m² de locaux professionnels répartis sur les 22 et 23e étages de la Tour de l’Europe ; le soutien de l’Association pour le logement des sans-abri (ALSA), qui met à des logements temporaires à disposition de personnes démunies, en attendant une solution plus pérenne, ainsi que la démolition de l’ancien foyer situé rue d’Artois, dans le quartier Drouot…

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR