M+ supplément thématique : Éducation, les enfants d’abord !
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

L’essentiel du conseil municipal de Mulhouse | M+ Mulhouse

L’essentiel du conseil municipal de Mulhouse

4 mai 2017 à 19h05 par 2 2180

Barrage de Michelbach, coopération Nord-Sud, sport, soutien aux centres socioculturels… Tels ont été les principaux sujets abordés lors du conseil municipal de Mulhouse de ce jeudi 4 mai.

Quel avenir pour le sport mulhousien ? L’évocation des subventions aux associations sportives a été l’occasion d’un appel du pied du maire de Mulhouse à l’ensemble des clubs et des acteurs du sport pour préparer demain.

« Nous sommes très attentifs à la vie sportive mulhousienne. Il s’agit aujourd’hui de réfléchir ensemble à son avenir en dialoguant en toute transparence avec les clubs, a souligné Jean Rottner. La collectivité n’a pas vocation à être la variable d’ajustements pour pallier les difficultés des clubs. D’ici l’été, nous allons inviter tous les acteurs à venir dialoguer et échanger pour fixer ensemble un cap en termes de sport d’élite, de sport de proximité et de sport pour tous. »

Des propos repris par Roland Chaprier, adjoint au maire délégué aux Sports, qui a rappelé le « dialogue de qualité mené avec les clubs avec lesquels il s’agit d’aller plus loin pour définir de nouvelles manières de travailler et mieux les accompagner ». Pour la saison 2016-2017, les associations sportives ont conclu, avec la Ville de Mulhouse, une convention d’objectifs et de moyens. Les subventions se répartissent entre les clubs « Elite » (627 000 euros au total), « Performance » (909 235 €) et « Formateurs » (174 160 €).

Coopération Nord-Sud. Membre de Cités Unies France, la Ville de Mulhouse renouvelle sa cotisation de 6 736 € à ce réseau associatif, reconnu par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, qui valorise l’expérience et le savoir-faire des collectivités françaises auprès des institutions nationales et internationales et apporte son expertise. Mulhouse est notamment engagée au côté de Cités Unies France dans un projet Europe Aid pour le renforcement de la politique jeunesse en Algérie qui s’appuie sur des villes pilotes dont El Khroub.

« Nous coopérons depuis 2000 avec cette ville algérienne, a souligné Anne-Catherine Goetz, adjointe au maire en charge des Relations internationales et de la Coopération transfrontalière. Il existe une vraie dynamique avec El Khroub, dans laquelle une délégation mulhousienne s’est rendue en février dernier, en matière de participation citoyenne, de coopération économique, de santé… »

Histoire d’eau.  L’évocation de la reconduction de la convention de prestations de services, liant la Ville de Mulhouse et le Syndicat mixte du Barrage de Michelbach, a été l’occasion pour le conseiller municipal Michel Bourguet d’évoquer les incidences du manque de précipitations sur le niveau d’eau du barrage. « S’il n’y a pas matière à dramatiser, la situation doit amener à la vigilance. Le Préfet réunira d’ailleurs pour la deuxième fois le comité sécheresse, même si pour l’heure aucune mesure de restriction d’eau n’a été évoquée. »

Soutien aux centres socioculturels. Pour consolider les projets portés par les centres socioculturels et leur donner plus de visibilité sur les engagements financiers, la Ville a signé une convention tripartite avec la Caisse d’allocations familiales du Haut-Rhin et chacun des centres sociaux mulhousiens. Ces conventions déterminent précisément, pour chaque année et chaque centre socioculturel sur la période 2017-2020, un montant socle de subventions de fonctionnement mais aussi, pour les centres sociaux situés dans les quartiers prioritaires Politique de la ville, un montant forfaitaire annuel pour deux actions : les ateliers sociolinguistiques et l’animation de rue.

« Une place forte de l’industrie du futur »

Au préalable, le conseil municipal  a débuté par un sujet déconnecté de l’actualité municipale du jour. Au programme : le schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation, adopté le 28 avril dernier par la Région Grand Est, présenté par le maire de Mulhouse Jean-Rottner et vice-président de la Région. Cette stratégie, qui place les entreprises en cœur de cible, vise à répondre notamment « aux défis de la compétitivité, de la modernisation des outils de production et des retombées en termes d’emploi ». Et Jean Rottner d’insister sur la carte à jouer pour Mulhouse et le Sud Alsace pour devenir « une plateforme de l’industrie du futur » en prenant en référence KMØ, la future cité numérique à la Fonderie.

Discuter

Laisser un commentaire