Suivez-nous :
Le temple d’Inari : un coin de Japon à Mulhouse | M+ Mulhouse

Le temple d’Inari : un coin de Japon à Mulhouse

15 juillet 2019 à 17h11 par 2 5410

Téléchargez notre application mobile pour Android ou pour iPhone !

Passionnée par le Japon et sa culture, la Mulhousienne Anaïs Staender vient d’ouvrir sa librairie dédiée aux ouvrages et objets du pays du Soleil levant. Au cœur du passage du Théâtre, sur les rayons du temple d’Inari, on trouve bien sûr les incontournables mangas mais pas seulement…

Au 6, passage du Théâtre, c’est un véritable coin de Japon qui vient d’ouvrir ses portes, au cœur de Mulhouse. Avec sa vitrine soignée et son enseigne où figurent l’une des célèbres portes traditionnelles du sanctuaire d’Inari et des renards (kitsune en japonais : à la fois animal et esprit surnaturel), on sent avant même de pousser la porte, que le lieu est authentiquement dédié à la culture japonaise. A l’intérieur, le sol sombre qui rappelle les ardoises et les étagères en noyer (comme au Japon) réalisées sur mesure, témoignent du soin avec lequel la Mulhousienne Anaïs Staender a préparé son projet de librairie japonaise.

« La librairie a ouvert ses portes le 29 mai, dans ce local qui était vide depuis un moment, explique cette jeune femme de 27 ans, passionnée de longue date par la culture japonaise. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce lieu, dans le seul passage couvert de Mulhouse, qui a un côté un peu caché, comme on en trouve beaucoup au Japon. J’ai beaucoup réfléchi et effectué de nombreux travaux pour mettre le local en valeur et lui donner du cachet, dans l’esprit nippon. »

Une librairie indépendante

Catherine Kohler

Titulaire d’un master des Métiers du livre, spécialisée dans les BD, mangas et comics, Anaïs Staender a mûri son projet de librairie indépendante et a pu bénéficier de l’accompagnement de la Chambre de commerce et d’industrie ainsi que d’un prêt d’honneur Initiatives Sud Alsace et d’une garantie bancaire d’Alsace Active. Un financement participatif, couronné de succès, lui a également permis de mener son projet à bien et d’acquérir des ouvrages supplémentaires.

« Je suis indépendante et je dois donc contacter directement les maisons d’édition pour avoir les livres. L’avantage, c’est que je peux faire ma propre sélection, tisser des liens solides et tenir compte des suggestions des clients qui sont très heureux de pouvoir trouver les ouvrages précis qu’ils souhaitent. Je suis aussi une grande lectrice, ce qui me permet de conseiller au mieux les gens. »

Mangas, ouvrages d’art et projets

Catherine Kohler

Sur les rayons du Temple d’Inari, on trouve bien sûr les incontournables mangas : shonen (pour les garçons de 8 à 18 ans et plus) comme One Piece, Saint-Seiya ou Captain Tsubasa, shojo (pour les filles de 8 à 18 ans et plus) comme Cardcaptor Sakura et seinen (pour les adultes) comme la série historique Kizuna. Avec en prime les suggestions de la patronne, comme par exemple Moi, quand je me réincarne en slime, « l’un de mes derniers coup de cœur ».

Des romans d’auteurs japonais, des light novel mais aussi des ouvrages sur la culture japonaise, cuisine, arts créatifs, jeux-vidéos, prennent également place sur les rayonnages à côté de figurines, goodies, objets de décoration et vaisselle japonaise.

« Je suis moi-même une passionnée et j’ai beaucoup de projets pour faire vivre la librairie : des ateliers créatifs (origami, dessin, maquettes), des dégustations de thé, des parties d’échecs japonais, un craft café pour les cosplayeurs… Je vais mettre ça en place au fur et à mesure, autour de la communauté d’amateurs qui me soutient. »

Le temple d’Inari, 6, passage du Théâtre. Plus d’infos : letempledinari.fr et facebook.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR