Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

La Bibliothèque sonore, dynamique quadragénaire | M+ Mulhouse

La Bibliothèque sonore, dynamique quadragénaire

20 novembre 2018 à 9h42 par 5920

Depuis 40 ans, la Bibliothèque sonore de Mulhouse permet aux aveugles et malvoyants d’avoir accès à la littérature, via des livres sonores enregistrés par des donneurs de voix bénévoles.

La Bibliothèque sonore de Mulhouse fête ses 40 ans cette année. Voisine de la bibliothèque Grand’rue, la Bibliothèque sonore s’adresse à toute personne empêchée de lire ou de tenir un livre : « La condition pour emprunter un livre est d’être aveugle ou malvoyant, avec une carte d’invalidité, explique Henri Siegrist, membre actif de la Bibliothèque sonore. Il y a un an et demi, nous avons étendu les critères de prêt à la dyslexie et, plus largement, à toutes les personnes qui ne peuvent pas tenir un livre, suite à un accident par exemple. »

Livres audio

Concrètement, les livres prêtés par la Bibliothèque sonore sont des livres audio, comme le laisse entendre le nom de l’association, créée il y a quatre décennies. « La première Bibliothèque sonore a été fondée à Lille en 1972, par un ophtalmologiste qui était incapable de tenir un livre suite à un accident et s’est dit que ce serait bien de pouvoir écouter des livres », poursuit Henri Siegrist. A Mulhouse, la section locale de l’Association des donneurs de voix a été fondée en 1978, sous l’égide du Lions club.

4 000 livres et revues

« A l’époque, les livres étaient enregistrés sur des cassettes, puis des CD, aujourd’hui nous passons au numérique », poursuit le bénévole. En 40 ans, pas moins de 4 000 livres ont été enregistrés, s’intégrant dans un catalogue national de quelque 120 000 références. Aux livres s’ajoutent une quarantaine de revues périodiques, parmi lesquelles l’Obs, le Canard enchaîné et même La vie du rail. « En allant à la bibliothèque Grand’rue, je voyais la Bibliothèque des donneurs de voix. Comme je connaissais l’un des bénévoles, j’ai commencé à enregistrer, confie Madeleine, qui fait partie de la dizaine de donneurs de voix réguliers de l’association. C’est un vrai travail de patience, qui me procure du plaisir : j’ai l’impression de faire du théâtre avec moi-même ! »

« Une vraie distraction »

Ce qui est une partie de plaisir pour Madeleine est une véritable échappatoire pour Elyane, qui ne quitte jamais Java, sa chienne d’aveugle : « C’est super qu’il y ait des bénévoles qui permettent d’avoir accès à des livres, car le handicap visuel est un isolement. Le livre audio est une vraie distraction, j’en lis 40 à 50 par mois ! » Bonne nouvelle pour Madeleine, chaque année, les donneurs de voix mulhousiens enregistrent environ 600 nouveaux livres !

+ d’infos sur www.bs-mulhouse.fr

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR