M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Grand débat national : « Nous nous devons d’entendre les messages de nos concitoyens » | M+ Mulhouse

Grand débat national : « Nous nous devons d’entendre les messages de nos concitoyens »

5 avril 2019 à 14h32 par 8470

Si la restitution du pan mulhousien du Grand débat national, initié par le président de la République, ne devrait pas intervenir avant fin avril-début mai, le maire Michèle Lutz réaffirme son engagement à « faire de la politique autrement », visant à favoriser « l’engagement citoyen pour réinventer ensemble la ville de demain… »

Avec 14 cahiers noircis de propositions faites par les Mulhousiens – relayées également sur la plateforme numérique dédiée -, quatre débats thématiques suivis chacun par une centaine de personnes et l’aide logistique pour faciliter l’organisation de débats d’initiatives citoyennes, la Ville de Mulhouse a rempli son contrat pour faire du Grand débat national de ce début d’année, « un vrai temps fort de la vie démocratique », comme le souligne le maire de Mulhouse Michèle Lutz, accompagnée d’Alain Couchot, adjoint délégué à la Solidarité et au logement.

« Permettre aux Mulhousiens de s’exprimer librement »

« Même si nous n’avons pas attendu le Grand débat pour permettre aux Mulhousiens de s’exprimer – à l’image des nombreuses concertations et démarches participatives, menées depuis 2014, dans le cadre notamment de « Mulhouse c’est vous » – il m’a semblé indispensable de mettre l’ensemble de nos outils et de nos savoir-faire à disposition pour permettre aux Mulhousiens de s’exprimer librement. A ce titre, je n’ai d’ailleurs assisté à aucun débat pour justement garantir leur impartialité et ne pas utiliser ces rendez-vous comme une tribune politique. Si je condamne avec fermeté les violences, nous assistons depuis des semaines à un mouvement inédit, une véritable lame de fond, qui n’a pas prévenu et nous nous devons d’entendre les messages de nos concitoyens. »

Catherine KohlerLes quatre rendez-vous thématiques mulhousiens du Grand débat national ont été suivis chacun par une centaine de personnes.

« J’ai posé la question de l’après-débat au président de la République »

Après avoir fait remonter à l’Etat les doléances et les propositions des Mulhousiens à la mi-mars, le maire de Mulhouse attend désormais leur restitution. « J’ai fait partie des maires de France invités, il y a quelques semaines, par le président de la République, et je lui ai posé la question de l’après-débat. En tant qu’élue de proximité, je dois ce retour à nos concitoyens. Le président m’a assuré que la restitution devrait intervenir, d’ici fin avril-début mai », explique Michèle Lutz, qui croit en la « force de proximité des collectivités territoriales ».

« La semaine dernière encore, lors des Journées nationales de France urbaine à Toulouse, il en est ressorti le besoin de donner davantage d’autonomie financière aux collectivités territoriales pour qu’elles puissent gérer leurs missions du quotidien, en toute transparence avec l’Etat en charge, lui, des missions régaliennes. Aujourd’hui, on sent qu’il y a une sorte de chape qui fait que tout se passe encore trop au niveau central. Nous nous sentons écartés des décisions, nous demandons à ce que l’on nous laisse travailler sur notre territoire car nous avons de l’ambition pour lui. »

« Transformer le rapport entre la collectivité et les habitants »

Et le maire de Mulhouse d’afficher, au niveau local, sa volonté de « faire de la politique autrement », en réaffirmant le « rôle de l’habitant citoyen, acteur de sa ville » pour le « co-construire ensemble », qui a, par ailleurs, valu à la Ville, le Prix BFM Business « Ville citoyenne et solidaire », en septembre 2018. Un processus visant à l’engagement citoyen que Michèle Lutz entend encore amplifier :

« Nous devons transformer le rapport entre la collectivité et les habitants et inventer de nouvelles façons de vivre la ville. Nous avons déjà imaginé de nouveaux modèles et des propositions mais nous attendons aujourd’hui les retours du Grand débat national pour être en parfaite corrélation avec les demandes formulées par les Mulhousiens. Nous ne pouvons faire abstraction de la parole citoyenne, on se doit de l’écouter et de répondre à ses envies pour réinventer ensemble la ville de demain… »

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR