Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

GéNéRiQ réveille l’hiver mulhousien | M+ Mulhouse

GéNéRiQ réveille l’hiver mulhousien

7 février 2018 à 17h43 par 1 1440

Du temple Saint-Etienne au théâtre de la Sinne, en passant par le Noumatrouff, la bibliothèque et le site DMC, le festival GéNéRiQ va réveiller Mulhouse, du 8 au 11 février, avec sa programmation généreuse et riche en découvertes.

Stromae, The Shoes, Orelsan, Camille… Avant d’être des têtes d’affiche, ils sont tous passés par GéNéRiQ, le festival d’hiver qui ne fait rien comme les autres !

70 concerts entre Rhin et Rhône

Blotti au cœur du mois de février, le festival « des tumultes musicaux en ville » revient pour une 11e édition, qui se déploie toujours sur l’axe Rhin-Rhône. Dijon, Besançon, Montbéliard, Belfort et Mulhouse accueilleront pas moins de 70 concerts, dont 30 gratuits, entre le mercredi 7 et le dimanche 11 février. Organisé conjointement par les Eurockéennes de Belfort, la Vapeur de Dijon, la Rodia de Besançon, le Moloco d’Audincourt, la Poudrière de Belfort et Le Noumatrouff, GéNéRiQ investit de nombreux lieux, souvent insolites pour un festival, et met sur le devant de la scène des artistes confirmés ou en devenir et de belles découvertes.

Le « Bob Dylan » suisse

A Mulhouse, c’est le temple Saint-Etienne qui ouvrira le bal, ce jeudi 8 février à 18h30, en accueillant le « Bob Dylan suisse » Long Tall Jefferson pour un concert gratuit. Le songwriter sera accompagné de la jeune belge WWWater et son electro-pop-soul chamanique ainsi que du duo rock’n roll les Deuxluxes.

Piano solo et disco pop

PE Testard

Un concert de piano solo pas soporifique ? C’est la proposition de Jean-Michel Blais, jeune pianiste canadien classique, qui ne rentre pas dans les codes de la musique classique, qui viendra enchanter les spectateurs de la bibliothèque Grand’Rue, vendredi 9 février à 18h dans le cadre d’un concert gratuit. Le Noumatrouff accueillera lui une soirée dédiée à la pop, qu’elle soit teintée de disco à paillettes avec L’Impératrice, joyeuse et festive avec Concrete Knives, enrichie en soul et hip-hop avec Flèche Love ou carrément provocante et électro avec les Mulhousiens de Mouse DTC. Rendez-vous au Nouma, vendredi 9 février à 20h30.

Guitares ravageuses et beats dansants

Samedi 10 février à 20h30 au Noumatrouff, place aux guitares ravageuses avec les Américains de Knives, qui mêlent énergie punk et flow à la Eminem, pour un résultat sans concessions. Les Mulhousiens d’Oural feront résonner leur métal hardcore pour une première partie pleine de punch et d’uppercuts. Après les guitares, place aux musiques électroniques pour une soirée délocalisée sur le site DMC, à partir de 23h. Julian Jeweil, Chloé, Disco Channel et Ayhasca Ernesto se succéderont derrière les platines pour faire danser les festivaliers jusqu’au bout de la nuit.

Vent de fraîcheur sur le théâtre de la Sinne

Christophe Crénel

Quel meilleur cadre pour conclure cette 11e édition que le théâtre de la Sinne ? Dimanche 11 février à 20h, c’est un vent de fraîcheur qui va déferler sur le théâtre municipal avec Eddy de Pretto et ses textes intrigants, entre rap et chanson française. En première partie, tout aussi original et rafraîchissant, le duo Cabadzi s’est plongé dans la filmographie de Bertrand Blier pour en extraire des titres qui font revivre la liberté des années 70-80.

Du jeudi 8 au dimanche 11 février, divers lieux. Plus d’infos et réservations : generiq-festival.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR