M+ supplément thématique : Éducation, les enfants d’abord !
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Fête de la musique à Mulhouse : vous avez dit rock’n’roll ?   | M+ Mulhouse

Fête de la musique à Mulhouse : vous avez dit rock’n’roll ?  

20 juin 2017 à 10h57 par 2 8220

Rock is dead ? La bonne blague. Preuve de sa belle vitalité, la grande scène de la place de la Réunion, en partenariat avec Le Noumatrouff, lui sera entièrement consacrée lors de la Fête de la musique de ce mercredi 21 juin avec pas moins de cinq groupes programmés, à partir de 19h. Coup de projecteur sur les très seventies et non moins excellentissimes The Hook.

On avait laissé The Hook un jour de janvier 2016 à la veille de leur concert de présélection pour les Inouïs du Printemps de Bourges. On les retrouve en répétition, au Noumatrouff, avant le concert qu’ils donneront à 21h sur la grande scène de la place de la Réunion pour la Fête de la musique. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que de l’eau a coulé sous les ponts en 17 mois. Comme bien d’autres groupes avant eux, la formule originelle du band mulhousien n’aura pas survécu à sa crise de croissance. De cinq, The Hook sont passés à quatre musiciens et la section rythmique n’aura pas résisté à la grande lessiveuse du mercato avec désormais Dylan à la basse et Rémi à la batterie.

« Nous ne vivons pas de la musique mais nous vivons pour elle »

Mais qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse du rock et du blues, très seventies. Et question rock’n’roll, The Hook fait encore plus aujourd’hui qu’hier figure de bulldozer capable de vous retourner une salle en quelques riffs bien sentis. Emmené par le duo historique Joe au chant et Hugo, guitar hero, le groupe n’a rien perdu de son âme. « Nous ne vivons pas (ndlr : encore) de la musique mais nous vivons pour elle. Notre seule ambition, c’est de jouer encore et encore », expliquent les quatre complices avec un déconcertant sens de la dérision qui fait leur force – ou leur charme -, c’est selon. Après avoir écumé les principales salles et les festivals du Grand Est, The Hook se sont fait les spécialistes de l’export de leur musique, n’hésitant pas à avaler des kilomètres pour jouer aux quatre coins de l’Hexagone, voire jusqu’à ses sommets alpins comme cet hiver à Avoriaz. « Depuis mai 2016, on n’est pas loin d’une soixantaine de concerts. Et ici, comme ailleurs, on s’éclate ! » Le tout sans tour manager.

« Nous sommes simplement nous-mêmes »

Si leur bio officielle les dépeigne comme « jeunes, fougueux, un peu teigneux » précisant qu’ils « auraient été parfaitement à l’aise dans les années 1970 », leurs socios, eux, sont parfaitement heureux de les avoir à Mulhouse en 2017. Et pas seulement pour leurs bouilles, leurs looks et leurs cheveux longs mais surtout pour leur énergie communicative sur scène et leur musique qui n’est pas sans rappeler les Rolling Stones de la grande époque, combinée sur certains titres à la puissance de Led Zeppelin, voire de Black Sabbath. « Nous sommes simplement nous-mêmes avec notre culture musicale et faisons du rock’n’roll sans penser plaire forcément à tout le monde. » Et vlan pour les étiquettes musicales dans l’air du temps pour ce band qui annonce un nouvel album pour la rentrée, enregistré chez White Bat Recorders, qui sortira sur le label Médiapop Records. Pour l’heure, The Hook s’apprêtent à en découdre devant le public mulhousien à l’occasion de la Fête de la musique. Ce qui n’est pas pour leur déplaire.

« On est toujours très heureux de jouer à la maison, ce sont des dates particulières. Là, en plus de jouer devant des gens qui viennent régulièrement nous voir en concert, on va aussi pouvoir faire découvrir notre musique à d’autres ! » On vous le dit : nos « Hookers » mulhousiens tissent leur toile…

 

Au programme de la scène rock, place de la Réunion

  • KNUCKLE HEAD – 19h

Le rock, teinté de blues, de Knuckle Head n’est pas sans faire penser aux grands espaces poussiéreux américains que l’on se prendrait un malin plaisir à traverser au guidon d’une Harley. Pour l’heure, c’est à Mulhouse que ce duo donne rendez-vous pour le coup d’envoi de la Fête de la musique.

  • ELECTRIK YAKUZA – 20h

Concerts au Noumatrouff, à la Laiterie, à l’Eden, dans les bars… Impossible de passer à côté d’Electrik Yakuza ces derniers mois. Le trio monte en régime et la joue frontale avec son rock’n’roll aux influences 60’s et 70’s affirmées.

  • THE HOOK – 21h

The Hook, les plus seventies des rockers mulhousiens. Lire ci-dessus.

MUD DOGS – 22h

Emmené par une chanteuse dotée d’une vraie puissance vocale, Mud Dogs oscille entre rock et pop énergique avec un vrai sens de la mélodie et un goût immodéré pour les refrains qui deviennent vite entêtants.

SHINESKI – 23h

Du rock US, du brut, du vrai et du talent. C’est la recette de Shineski depuis ses débuts, qui ne datent pas d’hier, et ça fonctionne à merveille. Voilà longtemps que l’on avait plus vu les frères Gettliffe sur scène. Retour flamboyant annoncé.

De la musique partout au centre-ville

Ville de Mulhouse

La Fête de la musique ne se résume naturellement pas à la scène rock de la place de la Réunion. Mercredi 21 juin à partir de 19h, la part belle est donnée aux associations mulhousiennes à travers six autres scènes. La Jazz & Rock Schule de Freiburg investit le parc Salvator ; la nouvelle association Le Squart, regroupant des acteurs majeurs de la musique locale, s’installe place de la Concorde ; l’Omap donne une sympathique ambiance guinguette à la Cour des Chaînes et Aching programme du métal sur le Parking CCI. Et qu’on se le dise : la Fête de la musique, c’est aussi des découvertes au détour des places et des rues…

Tout le programme sur mplusinfo.fr et Facebook

 

 

Discuter

Laisser un commentaire