M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Eric Descombes : « Pour l’instant, nous n’avons encore rien gagné avec le FCM » | M+ Mulhouse

Eric Descombes : « Pour l’instant, nous n’avons encore rien gagné avec le FCM »

10 mai 2019 à 16h27 par 1 4452

Encore dans le dur en mars dernier, le FCM a pris les rênes du National 3 et s’affirme comme le favori pour la montée. Rencontre avec son placide coach Eric Descombes, à l’aube du derby contre un autre prétendant à la course au titre, le Racing Club de Strasbourg II, ce dimanche 12 mai à 15h au stade de l’Ill.  

Qui aurait imaginé en mars, quand le FCM était distancé de 5 points par Sarre-Union, leader d’alors, que Mulhouse allait se retrouver en pole position à trois matchs du coup de sifflet final ? Pas grand monde, exceptés chez les principaux intéressés : les joueurs et leur coach Eric Descombes, en tête. « Je n’ai jamais douté, pas plus en mars qu’en septembre quand nous étions dans le dur, où beaucoup de monde nous voyait déjà morts et enterrés, après sept matchs de championnat. J’ai toujours dit que c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. Aujourd’hui, nous sommes exactement là où nous voulions être. Nous sommes leaders avec trois points d’avance, nous ne les avons pas volés car nous avons travaillé dur pour cela ! »

« Etre premiers ne nous fait pas peur ! »

Catherine Kohler

C’est donc en solide leader que le FCM accueille, ce dimanche 12 mai à 15h, la réserve du RC Strasbourg pour un match qui, au-delà de la rivalité historique régionale, s’annonce crucial. En l’emportant, Mulhouse mettrait définitivement un terme aux ambitions de montée de son adversaire du jour, en le reléguant à 7 points, voire 8 grâce à une différence de buts particulièrement avantageuse (+16).

« Le Racing joue clairement la montée depuis le début de la saison. Au-delà du contexte toujours particulier de jouer un match contre Strasbourg, avec l’engouement qu’il suscite chez le public, c’est surtout une rencontre de haut de tableau qui répond à une réalité mathématique : il faudra prendre les trois points. Nous avons longtemps été dans ce championnat dans la position du chasseur, maintenant que nous sommes premiers, nous sommes dans la peau du chassé mais être premiers ne nous fait pas peur », confie Eric Descombes.

Destin en main

Si tous les voyants sont au vert et que le FCM a clairement son destin en main, encore faudrait-il ne pas se laisser emporter par l’euphorie ambiante, synonyme parfois d’excès de confiance. Sur ce dernier point, le très placide coach du FCM est catégorique : « C’est vrai que nous sommes sur une belle dynamique et que le groupe évolue en confiance, mais nous sommes très respectueux de tous nos adversaires. Il nous reste trois matchs très difficiles : après Strasbourg nous recevrons Saint-Louis, puis nous nous déplacerons à Troyes. Pour l’instant, nous n’avons encore rien gagné mais nous sommes déterminés à faire tout ce qu’il faut et à nous battre pour y parvenir. Dans cette dernière ligne droite, ça se joue beaucoup au mental et à la fraîcheur physique. Pour l’heure, le seul match qui compte, c’est celui contre le Racing ! »

« Accéder au graal »

Si le FCM ne sera pas encore champion ce week-end (Ndlr : Sarre-Union son dauphin ayant gagné samedi 2 à 0 à Vauban), en remportant son match contre Strasbourg, il ferait un grand pas vers la montée en National 2, objectif assumé par le club depuis l’été dernier. Et pour les aider à « accéder au graal », le FCM pourra compter, dimanche après-midi, sur le soutien de son public. 800 lors des deux derniers matchs, les spectateurs reprennent tout doucement le chemin du stade de l’Ill. L’autre satisfaction de cette fin de saison 2018-2019…

FC Mulhouse – RC Strasbourg 2, dimanche 12 mai à 15h au stade de l’Ill. + d’infos sur Facebook.com/fc.mulhousefr.fcmulhouse.net

Voir également la vidéo de notre série «Mulhouse par… », consacrée cette semaine, à Gary Allen, le président américain du FCM :

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

2 réponses à “Eric Descombes : « Pour l’instant, nous n’avons encore rien gagné avec le FCM »

  1. Bonjour à vous tous
    Pour moi le FCM a grandi cette année.
    Pas de palabres inutiles chaque semaine.
    Travail dans le calme, voilà la réussite de cette année pour l instant avec un très bon encadrement et Président.

    Et je tiens à préciser le FCM À UN POTENTIEL PUBLIC SI LES RÉSULTATS SONT LÀ.
    ALLEZ FCM
    TOUS ENSEMBLE….

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR