M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Emploi : l’embellie se poursuit à Mulhouse ! | M+ Mulhouse

Emploi : l’embellie se poursuit à Mulhouse !

20 avril 2018 à 17h00 par 3 8060

Les résultats de l’enquête annuelle « Besoins en main d’œuvre » (BMO), organisée à l’initiative de Pôle Emploi, sont tombés ce vendredi matin. Bonne nouvelle : celle-ci révèle une forte croissance (presque 13%) des intentions de recrutement des employeurs, notamment dans le Haut-Rhin et à Mulhouse.

L’enquête BMO, menée chaque année depuis 2002, a pour objectif d’évaluer les besoins des employeurs en matière de recrutement, au cours de l’année à venir. Avec  138 000 entreprises  interrogées et plus de 38 000 répondants, l’enquête fournit une image fidèle des intentions de recrutement.

Catherine HAAS, directrice territoriale de Pôle Emploi Haut-Rhin, explique :

« Les résultats de l’enquête BMO nous permettent d’avoir une vision fine des besoins en main-d’œuvre pour anticiper au mieux les besoins de formation. Ces données nous sont très utiles afin de proposer aux demandeurs d’emploi une offre de formation en adéquation avec les besoins du marché. »

Quels besoins de recrutement à Mulhouse ?

Les intentions de recrutement dans le bassin d’emploi mulhousien s’élèvent à 7 646 postes en 2018, soit une forte croissance (+ 12,9%) par rapport au chiffre de l’année dernière. Cette hausse reste toutefois moins importante qu’au niveau national (+18.7%).

Cette croissance des besoins de recrutement est en grande partie due au secteur des services, qui enregistre 69% des projets, suivi par les secteurs du commerce (14,9%) et de la construction (8,4%).

En termes de qualité de l’emploi, la part des emplois durables (CDI ou CDD d’une durée supérieure à six mois) dans les intentions de recrutement est de 77,1%. La part des projets de recrutement saisonniers s’élève à 22,9% à Mulhouse.

Des difficultés de recrutement

Mécaniquement, l’augmentation des besoins en main-d’œuvre a comme conséquence une hausse des difficultés à recruter pour les employeurs : davantage de personnes à recruter signifie une plus forte difficulté à trouver les bons profils… Ainsi, 52% des projets de recrutement sont jugés « difficiles » par les employeurs.

Les raisons sont multiples : au niveau du Haut-Rhin, les structures ayant un projet de recrutement mentionnent une pénurie de candidats (88%), l’inadaptation du profil des candidats (79%), ainsi que des difficultés liées à la nature des postes proposés.

Les profils pour lesquels les recruteurs font état des plus fortes difficultés de recrutement sont notamment les aides à domicile, aides ménagères et travailleurs familiaux (100% de recrutements jugés difficiles), suivis par les agents de sécurité (96,5%) et les conducteurs routiers et grands routiers (80,3%).

Une solution : la formation

Pour faciliter l’accès aux postes pour les demandeurs d’emploi et remédier aux difficultés de recrutement des employeurs, Pôle Emploi mise principalement sur la formation des candidats. Le but : adapter les compétences des demandeurs d’emplois aux besoins exprimés actuellement par les employeurs à travers l’enquête BMO.

Le constat est le même du côté des entreprises : 73% des structures interrogées ont mentionné la formation des candidats comme solution à leurs difficultés de recrutement.

En savoir + :

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR