M+ supplément thématique : « Mulhouse l'Épopée, Vos rendez-vous »
Suivez-nous :

Appli : Facilitez-vous la vie en téléchargeant l'appli

Ehpad : un système anti-errance pour la sécurité des seniors vulnérables | M+ Mulhouse

Ehpad : un système anti-errance pour la sécurité des seniors vulnérables

3 juin 2019 à 16h47 par 7270

Créé il y a plus de 70 ans, le Réseau APA s’adapte en permanence aux évolutions de la société.  Il y a deux ans, le Réseau a lancé, par le biais de sa société Lab’tech, un système anti-errance, expérimenté à l’Ehpad de la Maison de l’Arc…

« Nous accueillons 168 personnes et la moyenne d’âge de nos résidents est de 89 ans, expose Didier Petit, le directeur adjoint de la Maison de l’Arc. Certaines personnes sont désorientées ou présentent des pathologies qui nécessitent plus de sécurité ». C’est dans ce cadre que le Réseau APA, par l’intermédiaire de sa filiale Lab’Tech, a créé un système anti-errance. Concrètement, les personnes âgées présentant un risque de fugue sont équipées d’un bracelet ou d’une carte magnétique, qui active une alarme en cas de passage devant l’une des quatorze bornes installées aux points de sortie de l’établissement.

Sur prescription médicale uniquement

« Ce type de dispositif est mis en place sur prescription médicale uniquement, précise Caroline Landie, responsable du développement au Réseau APA. Il permet aux personnes de circuler librement et d’alerter le personnel si la personne sort de l’établissement ». « Le dispositif est adapté à l’établissement et fonctionne sur le réseau de téléphones de l’Ehpad », présente Régis Masson, qui a développé cette solution sur-mesure au sein de Lab’Tech.

Une dizaine de résidents concernés

Installé il y a deux ans à la Maison de l’Arc, ce dispositif anti-errance concerne une dizaine de résidents, pour la plupart accueillis en séjour temporaire. Après deux années d’utilisation et d’adaptations, Didier Petit n’y voit que du positif : « Pendant deux ans, on a beaucoup travaillé la partie technique mais il faut de l’humain derrière tout ça. Ce qui me donne le plus de satisfaction, c’est de voir mes salariés qui travaillent plus sereinement. Avant, lorsqu’un résident disparaissait, la procédure était très lourde, avec des recherches auprès de la police et des hôpitaux… Avec ce système, lorsque la personne équipée passe devant un accès, on sait tout de suite où aller ! »

« Faciliter le quotidien »

Coût de l’opération pour la Maison de l’Arc : 15 000€, pour sécuriser un établissement de 11 000m², avec un bénéfice non quantifiable pour la sécurité des résidents concernés et pour le personnel. « Notre objectif est que ce système puisse être dupliqué et adapté à d’autres structures. Le savoir-faire existe, il faut pouvoir l’adapter, conclut Matthieu Domas, le directeur général adjoint du Réseau APA. La technologie est là pour faciliter le quotidien et rejoint nos métiers historiques. »

Print Friendly, PDF & Email
Mots-clés : , , , ,

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR