Suivez-nous :
Dix Mulhousiennes sur la route de l’entrepreneuriat | M+ Mulhouse

Dix Mulhousiennes sur la route de l’entrepreneuriat

27 juin 2019 à 17h13 par 9801

Orchestré par l’association Le 48, l’atelier des entrepreneurs, le programme expérimental « Elles révèlent » a permis à 10 femmes d’affirmer et d’affiner leur projet de création d’entreprise.  

Elles s’appellent Maxette, Zahra, Julie ou N’Deou et ont pour point commun d’avoir suivi, ces six derniers mois, le programme « Elles révèlent », orchestré par l’association Le 48, l’atelier des entrepreneurs (lire par ailleurs).

«Six mois, c’est peu mais c’est aussi beaucoup !»

« L’idée était d’expérimenter un programme novateur en amenant dix femmes volontaires à découvrir le milieu de l’entrepreneuriat et le métier de chef d’entreprise, à travers des ateliers, des rencontres et en leur donnant des outils pour se lancer », résume Julie Douglas, cheffe de projet CitésLab, dispositif de détection et d’accompagnement de projets entrepreneuriaux dans les quartiers Politique de la ville. Et de l’avis unanime des participantes qui sont allées jusqu’au terme du parcours proposé, « six mois, c’est peu mais c’est aussi beaucoup » pour faire évoluer son projet professionnel et personnel.

Si l’un des objectifs majeurs était bien d’entraîner les participantes sur le chemin, parfois semé d’embuches, de l’entrepreneuriat en les amenant à passer du foisonnement d’idées à des actions concrètes et ciblées, les rencontres entre les « stagiaires », tout comme les ateliers concoctés par le Centre d’information des droits des femmes et des familles (CIDFF) autour des thématiques de la « confiance en soi », de « l’estime de soi » et de la « conciliation des différents temps de la vie » ont permis, à chacune, d’en apprendre un peu plus sur elle-même et sur l’importance de se constituer un réseau.

 « Seul, on ne voit pas grand-chose »

« Seul, on ne voit pas grand-chose, avoir un réseau est essentiel et s’inscrire dans un collectif donne envie d’aller plus haut, tout en permettant de faire le plein d’idées », explique Julie Douglas. « En tant que Déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, poursuit Dominique Renger, appuyée par Fatima El Hassouni du CIDFF, je ne peux que leur adresser à toutes un message d’encouragement et leur dire qu’elles doivent avoir confiance en elles et en leurs projets. »

Les résultats de ce premier programme « Elles révèlent » sont plutôt encourageants. Sur les 10 stagiaires de cette première promotion, l’une d’elles a d’ores et déjà lancé son activité professionnelle en ouvrant un dépôt de pain au Drouot, alors que d’autres sont engagées dans des formations et l’horizon professionnel s’est, pour l’écrasante majorité, largement éclairci, à défaut d’être complètement dégagé.

« Un rêve »

« J’ai quitté mon travail afin de réaliser un rêve vieux de 10 ans. Je suis animée par l’envie de faire mon métier au service du développement durable, tout en donnant du sens à mes actions, précise Maxette. J’ai décidé de me lancer dans entrepreneuriat pour travailler dans un domaine qui me passionne : le bien-être, les plantes, leurs bienfaits, le respect de la nature et de l’homme. Ce projet est un rêve… » 

Et ce ne sont pas les idées qui manquent pour les autres participantes entre les prestations de conseils capillaires afro au naturel de N’Deou ; l’appui administratif aux entreprises notamment en termes de marchés publics et d’audit pour Derya ; l’ouverture d’un cabinet d’hypnose pour Saida, la valorisation des bio-déchets des entreprises au Maroc pour Zahra ou un bar speakeasy ambulant pour Julie dans la cadre du programme « Briand site école », qui vise à revitaliser l’avenue Briand et ses alentours (lire notre article sur mplusinfo.fr).

L’Atelier 48, tout pour la création-reprise d’entreprise

Cheville ouvrière du programme « Elles révèlent », l’association « Le 48, l’atelier des entrepreneurs » regroupe différentes structures d’accompagnement, de financement et d’hébergement de projets de création-reprise d’entreprise. Le 48 propose notamment un accueil-diagnostic mutualisé gratuit pour des personnes désireuses de créer leur entreprise, ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h au 48 rue Franklin (03 89 54 17 68 – latelierdesentrepreneurs.org). C’est également le 48 qui porte Citéslab, dispositif de détection et d’accompagnement de projets entrepreneuriaux dans les quartiers Politique de la ville (Julie Douglas : 07 82 59 41 03  – juliedouglas.citeslab@gmail.com)

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Une réponse à “Dix Mulhousiennes sur la route de l’entrepreneuriat

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR