Suivez-nous :
Ça plane pour l’EuroAirport | M+ Mulhouse

Ça plane pour l’EuroAirport

24 mars 2017 à 16h48 par 1 3170

Avec 7,3 millions de passagers enregistrés en 2016, soit 4% de progression en un an, l’EuroAirport signe un nouveau record historique.

Cette augmentation, quasi-continue depuis 2004, coïncide avec l’arrivée d’EasyJet. Avec 60% de parts de marché en 2016, la compagnie britannique low cost s’affirme comme la véritable locomotive de l’EuroAirport, écrasant ses concurrents comme Air Berlin (3%) ou Wizz Air, nouvelle compagnie hongroise promue au 2e rang des compagnies les plus empruntées avec 4% de parts de marché aux côtés de Lufthansa et TUIfly. « EasyJet affiche de très bons résultats avec un taux de remplissage de 92% de ses avions, explique Matthias Suhr, directeur de l’EuroAirport. Plus globalement, la croissance du trafic passager s’explique par l’utilisation d’avions de plus grande taille, comportant davantage de sièges, et par l’augmentation des fréquences de vols sur certaines lignes. »

LONDRES, BERLIN, AMSTERDAM

Catherine Kohler

Parmi les destinations les plus prisées, Londres reste largement en tête (737 325 passagers), suivie de Berlin (441 612 passagers) et Amsterdam (376 874 passagers). Après la mise en service de nouvelles destinations en 2016 (Boas Vista et Sal au Cap Vert, Heringsdorf, Pise et Sofia), le programme des vols réguliers prévoit cinq nouvelles destinations cette année : Biarritz et Dubrovnik avec EasyJet, Jersey et Sylt avec Skywork Airlines et Osijek (Croatie) avec Wizz Air, tout en augmentant les fréquences de vols sur certaines lignes, telle Palma avec Eurowings. Nouvelle venue, la compagnie Iberia desservira quotidiennement Madrid, hub desservant d’autres villes espagnoles et d’Amérique du Sud. « L’arrivée de cette nouvelle compagnie classique, et non low cost, démontre notre attractivité », se félicite le directeur de l’EuroAirport, qui dessert un total de 90 destinations dans plus de 30 pays par des vols directs, via une vingtaine de compagnies.

50 MILLIONS INVESTIS EN 2016

Nouvelles destinations, augmentation des fréquences de vols, des passagers… Devant sa montée en puissance, l’EuroAirport a fait de 2016 « une année exceptionnelle en termes d’investissements » avec 50 millions d’euros injectés notamment pour « améliorer la qualité des services offerts aux passagers », explique Frédéric Velter, le directeur-adjoint. Cet important effort d’investissements se matérialise notamment par une augmentation des places de parking, passant de 12 000 à 2015 à plus de 16 000 en 2017, à l’image du nouveau parking F4 et de ses 2 700 places sur six niveaux qui sera mis en service à la fin de ce premier trimestre. Qualité des services encore avec la modernisation et l’extension du système de tri-bagages permettant désormais de traiter 3 600 bagages à l’heure, soit une capacité doublée.

200 COLLABORATEURS

Géant des airs, l’EuroAirport est aussi un acteur majeur de l’économie locale avec des activités de fret stables qui restent dans la lignée de 2015 avec un volume global de 101 500 tonnes transportées. Sur le plan de l’emploi,  6 200 personnes travaillent sur la plateforme avec des fers de lance telles les entreprises Jet Aviation, Amac Aerospace et Air Service Basel, spécialistes de l’aménagement et de l’entretien des avions privés, qui concentrent à elles seules plus de 2 000 salariés.

+ 3 À 4% EN 2017

Fidèle à sa ligne de conduite, la direction de l’EuroAirport s’avance prudemment en tablant « sur 7,6 millions de voyageurs, soit une croissance de 3 à 4 % », pour l’exercice 2017 qui verra aussi le projet de raccordement ferroviaire avancer. Après la signature au printemps 2016 des conventions entre les partenaires suisses et français, des études rythmeront l’année en cours avant une deuxième phase de consultation, en 2018.

+ d’infos sur www.euroairport.com

Print Friendly, PDF & Email

Discuter

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR