Suivez-nous :
Black Owl Studio : de la passion à la professionnalisation | M+ Mulhouse

Black Owl Studio : de la passion à la professionnalisation

24 août 2018 à 17h14 par 2 4211

Créée par trois passionnés, l’entreprise mulhousienne Black Owl Studio est l’une des rares entreprises françaises dédiées au cosplay et à la fabrication d’accessoires et d’objets autour du cinéma et des jeux vidéo. Après une campagne de financement participatif réussie, Black Owl Studio s’installera, à l’automne, dans ses nouveaux locaux du site DMC.

100% du montant souhaité réuni en à peine 3h ? C’est ce qui s’appelle une campagne de financement participatif réussie ! Pour les trois passionnés aux commandes de l’entreprise mulhousienne Black Owl Studio, ce fut surtout une très bonne surprise et un témoignage fort de l’intérêt du public pour leurs activités.

« Nous avons lancé notre campagne de financement participatif le 9 août, afin de financer l’ameublement et une partie des travaux de notre atelier, qui sera installé à DMC, juste en face de Team Factory, explique Marie Katzenmayer, l’une des associés de Black Owl Studio. Nous ne pensions pas que les gens allaient nous aider à atteindre notre objectif aussi rapidement ! »

Un atelier ouvert au public

PMD Photograph

La campagne de financement participatif de Black Owl Studio se poursuit jusqu’au 8 septembre, avec désormais de nouveaux objectifs, qui permettront à l’équipe d’acquérir du matériel et d’améliorer l’accueil du public dans l’espace workshop de l’atelier. « En passant de 35 m² à 100 m², nous allons pouvoir travailler dans de bien meilleures conditions et accueillir le public dans le cadre de journées « craft » et de formations », souligne Joris Broll, autre membre de Black Owl Studio.

Une nouvelle étape pour les trois amis, passionnés de jeux vidéo et qui ont attrapé le virus du cosplay (qui consiste à incarner un personnage d’un univers imaginaire, en créant son costume) en 2012. Ils se sont depuis fait un nom sur la scène cosplay, en remportant notamment le concours de cosplay de la Comic Con de Paris en 2016, et en participant à la célèbre Comic Con de Chicago.

Vers la professionnalisation

« Au départ, nous avons fait nos premiers costumes simplement pour aller à la Japan Expo de Paris, en tant que visiteurs, explique Maël Alos, le troisième associé de l’équipe. Nos costumes, autour du jeu Skyrim, ont beaucoup plu et cela nous a incités à continuer. L’étape suivante fut notre participation à la Blizzcon (convention de la société de jeux vidéo Blizzard) de 2015, à Los Angeles, pour laquelle nous avons réalisé des costumes très ambitieux, en utilisant pour la première fois des thermoplastiques pour réaliser des pièces d’armures, autour de personnages du jeu Hearthstone. »

Entre-temps, Marie, Maël et Joris, qui travaillaient au sein de la même agence de communication, ont décidé de quitter leur travail pour se consacrer pleinement à leur passion, avec un objectif : pouvoir en faire leur métier. Un objectif ambitieux qui les a conduits à intégrer la couveuse d’entreprise mulhousienne Hopla, en 2016, afin de pouvoir tester leur activité. « Très peu de gens parviennent à vivre du cosplay, particulièrement en Europe, même si la scène cosplay y est en plein développement. Hopla était parfaite pour nous, le fait d’être en couveuse d’entreprise nous a beaucoup aidés. Nous sortons de la couveuse ces jours-ci et sommes désormais une SARL. »

Mandragores et Majora’s mask

A côté de la création de costumes, une activité très chronophage et qui nécessite des compétences multiples, les membres de Black Owl Studio se sont également mis à la création d’objets et d’accessoires, issus de leurs jeux et films de prédilection : les mandragores d’Harry Potter, le masque de Majora issu du jeu Zelda, le pendentif d’Anakin dans Star Wars…

L’équipe réalise également des médailles et trophées, dont ceux remis aux vainqueurs des récents évènements mulhousiens Makerfight et PG Series ou encore aux gagnants du concours de cosplay de la convention Geek Unchained, une association dont Black Owl Studio fait partie.

Chaque réalisation du Black Owl Studio est faite de manière artisanale en utilisant l’impression 3D, la sculpture sur bois et sur résine, la découpe laser, la couture et surtout une bonne dose de passion !  

En savoir plus : www.blackowlstudio.com – Pour participer au financement participatif : ulule.com/black-owl-studio

Print Friendly, PDF & Email
Mots-clés : ,

Discuter

Une réponse à “Black Owl Studio : de la passion à la professionnalisation

  1. Actuellement étudiante à l’École de Condé en design, art et Graphique, j’abonde dans le sens de cet article par apport à l’utilisation de l’impression 3D. De plus en plus d’artiste intègrent cette technologie dans leur processus créatif, aussi bien pour des raisons des coûts (les moules peuvent coûter jusqu’à 10 000 €) que de forme géométrique très difficile à reproduire avec les techniques soustractives. Je pense notamment aux sculptures de Stéphane Simon ( http://www.primante3d.com/me-mory-of-me-03052017/ ) mais aussi aux robes de certains designers telles que Iris Van Herpen et Anouk Wipprecht.

Laisser un commentaire


En cliquant sur "laisser un commentaire", j'accepte que mon commentaire soit publié publiquement sur cette page et que mon adresse IP soit enregistrée pendant 3 mois et utilisée par mplusinfo.fr à des fins de modération.

M+, l'info de Mulhouse

GRATUIT
VOIR